Est-il possible d’estimer les dégâts de grêle sur Maïs par Lidar ?

Des chercheurs Italiens du CNR (équivalent du CNRS français) se sont intéressés à la possibilité d’estimer la défoliation du Maïs suite à un événement de grêle. L’objectif étant de voir s’il était possible de faire une évaluation quantitative (% de la surface touchée) et qualitative (Intensité de la défoliation) de la manière la plus précise possible à l’aide d’un Lidar embarqué sur un engin volant à faible altitude. L’approche utilisée par les chercheurs est intéressante car elle se base sur la comparaison d’un profil de réponse théorique (réponse attendu du Maïs au stade considéré) avec le profil de réponse mesuré. La comparaison des deux profils permet de définir un indicateur de l’intensité de défoliation qui est spatialisé grâce à la mesure géo-référencée. La cartographie permet ensuite de quantifier l’étendue de la défoliation sur la parcelle. Cette approche est encore à valider sur un nombre d’exemple plus important. Elle permet, selon les auteurs d’obtenir une estimation précise des dégâts de grêle.

résumé : The insurance industry reports a pronounced intensification, at the global level, of weather-related events such as droughts, windstorms and hailstorms. As an efficient quantification tool, improved capacities can be built adopting innovative remote sensing methods to map vegetation damage spatial distribution, to quantify its intensity and impact. New airborne LiDAR (Light Detection and Ranging) sensors provide high vertical resolution data, which are potentially suitable not only for forest canopies but also for monitoring shorter crop canopies (e.g. corn − Zea mays L.) for crop injury and lodging assessment. To evaluate the potential of LiDAR metrics to map corn canopy height and hail defoliation, a flight campaign was organized in 2014 in Wampersdorf (Austria) in a cropland area affected by a hailstorm. Ground-truth observations were carried out in 16 plots, where defoliation was assessed both visually (observed range from 0% to 70%) and using a biophysical parameter-based method. The performance of both traditional and newly-introduced metrics (i.e. Canopy Metric, Ground Metric) was assessed at different sampling point densities. The results showed the ability of LiDAR data to map both corn canopy height and defoliation (predicted vs. observed regression: R2 = 0.69 for both canopy height and defoliation; point density 5 and 42 points/m2, respectively). The presented approach has distinct advantages compared to previous remote sensing methods and has a clear application potential for farmers and insurance industries. Larger-scale studies are needed to verify its best implementation strategies and to investigate its economic and logistic benefits.

références : Vescovo, L., Gianelle, D., Dalponte, M., Miglietta, F., Carotenuto, F., & Torresan, C. (2016). Hail defoliation assessment in corn (Zea mays L.) using airborne LiDAR. Field Crops Research.

 

Variabilité et Véracité : les enjeux du big data en agro-environnement

Cet article, publié en open access, par l’université de Wageningen fait un état des lieux de l’utilisation actuelle et des enjeux à venir du big data pour les données agro-environnementales.

Les chercheurs de Wegeningen ajoutent un 4ième V à la définition classique du big data (Volume, Velocity, Variability)  : « Veracity ». En effet, pour eux, dans un contexte par essence pluri-disciplinaire comme celui de l’agro-environnement, l’intégrité et la précision des données et des sources de données a une importance primordiale. La véracité des données (Veracity) fait ainsi référence à la confiance que l’on accorde dans la donnée et dans sa capacité à servir de support à la prise de décision.

D’après eux, la gestion de gros volume de données (Volume) et la vitesse d’analyse de ces données (Velocity) sont évidemment des enjeux importants mais on commence à identifier les solutions techniques qui permettent d’y répondre. En revanche, la gestion de sources de données hétérogènes (Variability) et la difficulté à évaluer le niveau de confiance que l’on a dans une donnée (Veracity) représentent pour l’équipe de Wageningen les vrais défis à venir pour le big data en agro-environnement.

Résumé :

« Recent developments like the movements of open access and open data and the unprecedented growth of data, which has come forward as Big Data, have shifted focus to methods to effectively handle such data for use in agro-environmental research. Big Data technologies, together with the increased use of cloud based and high performance computing, create new opportunities for data intensive science in the multi-disciplinary agro-environmental domain. A theoretical framework is presented to structure and analyse data-intensive cases and is applied to three case studies, together covering a broad range of technologies and aspects related to Big Data usage. The case studies indicate that most persistent issues in the area of data-intensive research evolve around capturing the huge heterogeneity of interdisciplinary data and around creating trust between data providers and data users. It is therefore recommended that efforts from the agro-environmental domain concentrate on the issues of variety and veracity« .

Article complet (en open access) :

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1364815216304194

PrecisionAg : A quoi ressemblera l’agriculture de précision dans 2 ans

Le magazine PrecisionAg s’est livré à l’exercice périlleux de prédire l’évolution du marché de l’agriculture de précision dans les 2 prochaines années. Comme ils le disent eux-même, dans ce genre de prédiction « la seule chose certaine c’est l’incertitude et la seule tendance prévisible c’est l’imprévisible« . Leur vision reste néanmoins intéressante. Voici quelques une des 10 prédictions qu’ils qualifient eux même d' »audacieuses » :

– Dans 2 ans, les services basés sur la météo peineront toujours à trouver leur place

– La fertigation se développera fortement

– Les petits robots autonomes se multiplieront

– L’usage des objets connectés deviendra banalPrecisionAg_logo

Toutes les prédictions de PrecisionAg ici : http://www.precisionag.com/technology/10-bold-predictions-for-precision-agriculture/

 

Ingénieur Chargé de projet TIC appliquées à l’agriculture (h/f)

Lieu : Irstea Montpellier

Missions :
1. Monter, en lien étroit avec les pôles de compétitivité concernés, un événement national sous la forme d’un Hackathon pour imaginer de nouveaux services en agriculture à partir de l’analyse de certaines données du futur portail de données. Vous aurez à :
– Travailler à la définition du périmètre et du contenu de l’Hackathon :
identifier le sujet, les données et les fournisseurs de données ;
– Participer à la conception de la manifestation en étroite relation avec les pôles de compétitivités, et en particulier le pôle QUALIMED basé à Montpellier ;
– Cartographier les acteurs du numérique pour l’agriculture et rechercher des sponsors ;
– Participer à la bonne tenue de la manifestation.

2. Participer au montage et à l’organisation du colloque scientifique international EFITA 2017. Vous aurez à :
– Participer aux préparatifs de la manifestation en étroite collaboration avec les équipes scientifiques ;
– Participer à la préparation du budget et rechercher des sponsors ;
– Participer à l’organisation de la manifestation et à sa bonne tenue le moment venu.

Toutes les informations pour candidater : 2016-05-IE ITAP ICTAGRI-EFITA2017 v1.2

L’innovation technologique dans l’agriculture

Un article de synthèse de la revue GéoEconomie sur l’innovation technologique en Agriculture consultable en ligne à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-geoeconomie-2016-3-page-159.htm

Résumé : L’agriculture, et l’agroalimentaire associé, ont pour objectif global de développer des systèmes agricoles et alimentaires durables, ce que l’on peut décliner dans une recherche de triple performance, à savoir une performance économique et productive, le respect de l’environnement dans ses différentes dimensions et l’acceptabilité sociale, par les agriculteurs eux-mêmes et par la société. La robotique, les biotechnologies et le numérique sont trois champs d’application de l’innovation agricole et illustrent cette relation complexe qu’entretient la technologie avec le vivant. Ces innovations, et plus particulièrement celles du numérique, vont profondément modifier le monde agricole et ses rapports avec les consommateurs.

Référence : Bellon-Maurel, V., & Huyghe, C. (2016). L’innovation technologique dans l’agriculture. Géoéconomie, (3), 159-180.

Claas lance la construction d’un centre de recherche sur le numérique

Le constructeur Claas vient d’annoncer qu’il lançait la construction d’un centre de recherche spécialisé sur le numérique et l’électronique en Allemagne. Le centre devrait ouvrir ses portes l’an prochain :

https://www.claas.fr/fascination-claas/actualites/communiques-internationaux/claas-investit-dans-le-futur-avec-le-numerique/888562

claas agriculture numérique

Thomas Böck, membre de la direction de CLAAS et responsable des technologies et systèmes : « Les technologies de l’information et de la communication constituent une préoccupation majeure de l’avenir de la société CLAAS. Après avoir rigoureusement sélectionné l’emplacement de ce futur site, nous sommes très heureux de voir démarrer sa phase de construction ».

WeFarmUp.com recrute un ANALYSTE ENDETTEMENT AGRICOLE

WeFarmUp.com recherche son ANALYSTE ENDETTEMENT AGRICOLE en Haute-Garonne

Les missions clés :

  • Réaliser des études économiques approfondies au sein des exploitations participantes (inventaire du parc, des immobilisations, des facteurs d’utilisation, endettement, etc.) par le biais de données comptables et de données d’interviews
  • Définir les plages d’utilisation des machines dans le contexte pédo-climatiques, de stratégie des exploitants, de statistiques météorologiques, etc.
  • Définir le parc de machines optimal pour effectuer les travaux à réaliser,
  • Mesure de l’impact sur les métriques, initialement mesurés, de l’exploitation agricole.
  • Créer et développer des outils de diagnostic
  • Accompagner un fondateur dans son activité de déploiement

Profil recherché F/H :

  • Connaissance (même légère) du monde agricole,
  • Capacité d’analyse et d’écoute,
  • Goût pour l’innovation et le marketing
  • Autonome, engagé et perspicace,

Contact : laurent.bernede@wefarmup.com

WeFarmUp.com recrute un COMMUNITY MANAGER

WeFarmUp.com recherche son COMMUNITY MANAGER en Haute Garonne
Les missions clés :

  • Développer la communauté, le trafic du site com(agir sur les communautés déjà en place, notamment sur le WEB, les relations presse, les relations syndicales et d’OPA, créer du contenu sur les divers médias, etc.)
  • Chef de projet : collecte des datas, analyses et préconisation d’amélioration de l’expérience utilisateur
  • Gestion de projet pour les développeurs.
  • Gestion de la communication globale de la marque et du service
  • Assister l’un des cofondateurs dans des missions de déploiement de la plateforme

Profil recherché F/H :

  • Avant tout un homme/femme engagé(e), analytique, doué(e) d’une capacité d’observation et d’analyse
  • Personne ayant une connaissance du monde agricole et souhaitant inscrire les agriculteurs dans un processus de changement de méthode de gestion
  • Goût pour l’innovation, le marketing et les nouvelles technologies
  • Autonome, engagé(e) et perspicace

Contact : laurent.bernede@wefarmup.com

GS1 France université d’été 2016 : « Le BtoB en mode collaboratif : se protéger ou lacher prise ? »

L’organisation GS1 France travaille au service des entreprises pour élaborer et co-concevoir des standards ouverts et interopérables. L’université d’été 2016 se déroulera mercredi 31 août 2016 de 09h00 à 16h30 à Paris et aura pour thème « Le BtoB en mode collaboratif : se protéger ou lacher prise ? »

 » L’essor de l’économie collaborative bouscule les modèles existants et nous pousse à repenser tous nos modes de fonctionnement et d’organisation. Alors que les consommateurs profitent à plein de ces nouvelles formes de partage et d’échange, qu’en est-il des relations inter-entreprises ? La sharing economy, la multiplication des espaces de co-working, la co-innovation sont les nouveaux champs des possibles que les entreprises doivent explorer… Jusqu’où sont-elles capables de mettre en commun leurs ressources, savoir-faire, données… ? La co-conception et la co-création de valeur ne seraient-elles pas de nouvelles opportunités à saisir ? »

Toutes les informations et le programme sur la page de l’évènement : http://www.gs1.fr/Institutionnel/conferences/Universite-d-ete-2016

23 au 25 sept : concours Agreen startup organisé par @champspossible

agreen startupL’association « les champs du possible » organise pendant le festival Futur en Beauce, du 23 au 25 septembre 2016, le concours Agreen startup : plusieurs équipes mixtes en compétences vont travailler pendant 48 heures, avec les conseils de mentors, sur des projets innovants en lien avec l’agriculture.

Les équipes présenteront les résultats de leurs travaux à un jury de professionnels qui récompensera les présentations les plus convaincantes.

Concours ouvert du vendredi soir au dimanche soir (hébergement et repas offerts).

Toutes les infos ici : http://campusleschampsdupossible.com/nos-evenements/agreen-startup