Offre d’emploi développeur en web mapping

E2L est une SCOP (Société COopérative et Participative). E2L, en partenariat avec la compagnie anonyme d’économie mixte CACG (Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne), propose des produits numériques innovants au service du développement territorial et de la gestion des ressources naturelles, basés sur l’information géospatiale et notamment la télédétection.

Missions

Au sein d’une équipe pluridisciplinaire constituée autour de la problématique de la gestion intégrée des ressources en eau pour mener à bien une mission de développement informatique axée sur les points suivants:

1. Développement d’une solution web de cartographie interactive;
2. Co-développement du système d’information qui alimente la plateforme web, dont acquisition d’images satellites, traitements, et calculs d’indicateurs spatialisés ;
3. Portage de l’application pour une application au Sénégal

Les actions à conduire consistent à proposer une refonte/évolution de fonctionnalités existantes

1 . Dans un premier temps (fin 2017):
 vous analyserez les solutions de Web mapping existantes;
 Vous réaliserez un site web de démonstration qui sera utilisé pour le recueil de besoins utilisateurs
2. Dans un deuxième temps (2018) :
 vous participez à l’acquisition, au traitement, et à la valorisation d’images satellites sous forme d’indicateurs spatialisés;
 vous programmez une solution technique de plateforme de Web mapping collaboratif, et vous imaginez les tests unitaires ;
 vous déployez la plateforme et assurez la maintenance corrective de votre code ;
 vous participez à la formation des utilisateurs ;

Toutes les informations pour candidater : Annonce_E2L_Poste_CDI-Web-Mapping

En direct de SBIAgro au Brésil

logo_conect@SBIAgro est un congrés organisé par l’Embrapa (INRA brésilien),l’UniCamp (l’université de Campinas située dans l’état de Sao Paulo) et l’association Brésilienne d’AgroInformatique. Il réunit toute la communauté (scientifiques, enseignants, entreprises, professionnels, etc.) du Brésil et plus largement de l’Amérique latine travaillant en lien avec l’agriculture numérique. Il réunit 300 participants qui, pendant 5 jours échangent, donnent des cours, présentent des activités de recherche, etc.

Un événement a particulièrement marqué mon attention. Il s’agit de l’événement conect@ organisé sur toute une après-midi. Cet événement avait pour objectif de réunir :
– les principales entreprises présentes au Brésil,  intéressées ou impliquées dans le développement de services numériques pour l’agriculture,
– les chercheurs, des enseignants et des étudiants,
– les professionnels (exploitations agricoles – de grande taille ici, les institutions publiques d’accompagnement de l’agriculture, etc.).

Conect@ était organisé en trois étapes bien rythmées : étape 1. pitch de présentation des entreprises, étape 2. pitch de présentation des besoins/interrogation des professionnels, étapes 3. création d’atelier de travail et de réflexion autour des problèmes soulevés par les professionnels. L’événement étant en portugais, j’ai malheureusement peu profité des étapes 2 et 3. Mais l’étape 1 était intéressante pour identifier les acteurs déjà présents (ou motivés pour développer des collaborations) dans le domaine de l’agriculture numérique au Brésil.

Ci-après, la liste des entreprises et quelques chiffres clés glanés malgré les difficultés liées à la langue : Rapide synthése Conect@

 

 

 

Séminaire Vigne, vin, Ondes et Procédés

Le séminaire a pour objectif de contribuer à l’émergence d’idées et de projets sur les capteurs et systèmes appliqués en viticulture et oenologie.
Il est organisé par INNO’VIN et le pôle de compétitivité  ALPHA – Route des Lasers et des Hyperfréquences®.

Mardi 12 décembre 2017 à 9H30

Description rapide : Les technologies liées aux ondes et à la photonique (optiques, hyperfréquences, acoustiques…) possèdent de fortes potentialités pour répondre aux besoins de la filière vitivinicole. Or, elles évoluent vite et sont parfois peu connues des industriels souhaitant développer des solutions techniques pour les viticulteurs. En créant des ponts entre ces deux filières, ce séminaire permet aux chercheurs et professionnels d’approfondir leurs connaissances, tant sur les problématiques actuelles de la filière viti/vini que sur les potentialités des ondes et procédés… tout en découvrant des exemples récents d’applications concrètes : projets et technologies d’intérêt, parfois nés des rencontres précédentes !

Toutes les informations : http://innovin.fr/index.php/fr/medias/toutes-les-actus/776-seminaire-vigne-vin-ondes-et-procedes

Agroptimize recrute

Les missions :

· Développer les ventes de la gamme OAD/OAP,
· Encadrement de deux Technico-Commerciaux,
· Gérer la relation commerciale auprès de clients existants,
· Assurer la prospection commerciale sur son secteur,
· Détecter les opportunités, qualifier les affaires, développer un portefeuille de Prospects/Clients, présenter les solutions, élaborer les propositions et mener les négociations commerciales,
· Préparer les appels d’offres et travailler en coordination avec le service technique et marketing pour l’intégration de nouveaux OAD/OAP.

plus d’info :business_dev_gc_wanaka_recrutement_

Voici l’offre complète qui a été publiée sur l’APECITA : http://www.apecita.com/Documents/Medias/Pdfs/ab249e6f-ec40-4367-8504-6dc5897ab28c.pdf

L’INRA recrute un ingénieur de recherche modélisateur

L’ingénieur aura pour mission de contribuer au développement et à l’évolution du modèle STICS, dans un contexte scientifique où le modèle est de plus en plus largement employé pour simuler de nouveaux contextes agronomiques et pédoclimatiques à l’échelle nationale et internationale.

Les missions qu’il mènera sous la responsabilité scientifique des membres de l’équipe projet STICS (EPS) et du directeur d’AgroClim :
(1) Mettre à disposition des outils d’expérimentation numérique et assurer leur utilisation experte dans les études pluridisciplinaires ayant recours au modèle de culture STICS en s’appuyant sur la plateforme de modélisation RECORD.
(2) Coordonner l’adaptation multi-espèces, la calibration et l’évaluation agronomique du modèle de culture STICS (versions standard et de recherche) autour de quatre missions :
a) coordination de la création et/ou de l’amélioration des formalismes du modèle STICS pour une production agroécologique diversifiée,
b) adaptation du modèle STICS à de nouveaux systèmes de culture et espèces associées,
c) collaboration à des projets internationaux d’inter-comparaison de modèles de culture,
d) contribution à l’activité de veille scientifique autour du modèle STICS.

Toutes les informations : http://jobs.inra.fr/offers/emploi_perm//bourse-annuelle-a-la-mobilite-interne-reserve-aux-agents-inra/?concours=113825&campagne=23130&domaine=Environnements%20g%C3%A9o-naturels%20et%20anthropis%C3%A9s&region=Provence-Alpes-C%C3%B4te%20d%27Azur&corps=IR&entite_rattachement=&discipline=&annonce=21171&annonce_id=0#annonce

Comment le big data conduit à reproduire les erreurs passées

Une intervention lucide de Cathy O’Neil sur Ted qui accuse sans détour le Big Data d’être « a weapon of math destruction ». Au delà de la critique, l’intervention propose aussi une éthique du Big data où la libération des algorithmes et des données qui ont servi à les élaborer constitue une voie à privilégier.

L’institut Carnot recrute un chargé d’affaires (H/F) en agriculture numérique

Les missions :

 Prospections auprès des partenaires socio-économiques du domaine d’innovation concerné, analyse stratégique des besoins en développements scientifiques et/ou technologiques des partenaires ;
 Participation à des salons, des conventions d’affaires et des journées techniques spécifiques, organisation de rencontre B2B avec les partenaires socio-économiques pour présenter et promouvoir l’offre du réseau ;
 Identification des compétences scientifiques requises, de la meilleure offre,et mise en relation avec les scientifiques afin de faire émerger de nouveaux partenariats et contrats ;
 Vérification de l’adéquation du projet technique proposé avec les besoins perçus de l’industriel et appui à la construction des projets ;
 Négociation avec l’industriel : appui à la négociation financière et aux discussions sur les termes des contrats en veillant à impliquer le scientifique porteur du projet, et le juriste dédié ;
 Contribution à l’élaboration et mise à jour des supports de communication externe mettant en valeur l’excellence scientifique et les infrastructures de Plant2Pro et assurant sa visibilité par les partenaires socio-économiques au niveau national et international dans le domaine considéré ;

Plus d’information et candidater : Poste-Charg-de-Partenariat-SystCulture-et-AgriNumrique

Premier service de livraison par drone

Le premier service de livraison par drone a été lancé au nez et à la barbe des gros opérateurs comme Amazon ou Alphabet (Google) qui n’ont jusqu’alors réalisé que des tests à grand renfort d’effets d’annonce. Depuis le 23 août, s’est ouvert à Reykjavik, en Islande, la première ligne commerciale opérationnelle permettant de distribuer, à la demande, des plats cuisinés et, bientôt peut-être, des produits de grande consommation par drone.  Ce service est créé par le distributeur de produits en ligne AHA associé à la société israélienne Flytrex, spécialiste des engins volants sans pilote. Il ne s’agit pas à proprement parlé d’un service de distribution chez le consommateur, mais plutôt un moyen de relier une plateforme de distribution au site de fabrication. le service consiste à relier par la voie des airs deux parties de la ville séparées par la baie de Reykjavik. Jusqu’alors, il fallait jusqu’à une vingtaine de minutes pour mener à bien une livraison par la route. Quelques minutes suffisent pour pacourir les 2,5 kilomètres en ligne directe.

Fonctions ISOBUS : comment lire l’étiquette AEF

fiches_Isobus_AEF

 Terre-net publie un article permettant de mieux comprendre l’ISOBUS et en particulier l’étiquette AEF (Agricultural Industry Electronics Foundation) dont les neufs cases correspondent chacune à une des fonctions de l’ISOBUS. Arrivée depuis 2014 sur les tracteurs et les outils, cette étiquette bleue vise à détailler et expliquer clairement les fonctions permettant de faciliter la communication entre tracteurs et outils. Comme le souligne Rémi Dumery dans une vidéo publiée sur ce blog récemment, l’interopérabilité constitue un enjeu important de l’agriculture numérique. L’étiquette AEF peut constituer un élément d’information déterminant pour le choix du matériel.

Expérience brésilienne sur l’utilisation d’outils numériques pour l’analyse des chantiers de vendange

Le Brésil est un pays viticole récent. Jusqu’à aujourd’hui, la plupart des opérations y sont réalisées manuellement. 100 % des surfaces sont récoltées manuellement alors qu’environ 1/4 du vignoble est conduit en vue de faciliter la mécanisation. Le passage à la vendange mécanisée devient une nécessité dans ce pays qui n’a qu’une faible expérience dans ce domaine. Il est donc nécessaire de conduire des expérimentations pour étudier la rentabilité de cet itinéraire et l’impact sur la vendange et la plante dans les conditions particulières du Brésil. Afin d’acquérir des références dans ce domaine, une équipe de scientifiques de l’université de Madrid a proposé de mener une expérimentation in situ, dans un vignoble commercial à l’aide d’outil numérique (GPS, Notebook, etc.). Ce travail vient d’être publié dans une revue scientifique. Les outils numériques y sont utilisés pour comparer les chantiers de vendange mécanisé et manuel sur les aspects temps de travaux, arrêt de chantier, temps de manœuvre, impact sur la vendange, pertes, etc. On pourra lire les conclusions de l’article, mais il méritait d’être mentionné pour l’objectivité et l’exhaustivité des informations apportées seulement par la localisation de la machine dans un contexte original d’analyse, de retour critique et de propositions d’amélioration. A ce titre, les auteurs proposent des indicateurs basés sur le temps et le déplacement de la machine qui permettent de faire une typologie des interruptions de chantier. Ils distinguent en particulier les arrêts de chantier pouvant être améliorés soit par une meilleure organisation ou une meilleure maintenance. Ces indicateurs pourront être améliorés dans l’avenir, mais ils montrent l’intérêt des outils numériques pour extraire facilement des indicateurs d’évaluation de chantier objectifs.

Résumé : Grape harvest is still fully manual in the majority of farms in Brazil (above 99%), yet the structure of the fields and the vine trellis are already prepared for being mechanized in a 24% of the cases. Besides, only the large-size farms are prepared for performing a detailed analysis of working capacity, product quality and losses; data of great value when trying to quantitatively address the incorporation of machinery. The fact that grape harvest in South America (and South Africa) be complementary in season compared to Europe, or North America, makes this potential market of Brazil an interesting option for European manufacturers. In this work, we have supervised a whole grape harvest season, in a 552 ha farm, where both, mechanical (trailed) and manual harvest, are performed. Harvest performance is assessed by means of digital field notebooks and using georeferenced data, Differential Global Positioning System (DGPS). A large variety of incidences have been found for the mechanized procedure due mainly to a deficient maintenance of the equipment, being reflected in a clearly reduction of the work capacity. Also in this study an analysis of juice losses due to mechanized harvest is performed. The quantitative features are defined and have been compared to evaluate the difference among both procedures, together with a technical discussion in the prospective of the grape (harvest) mechanization in the near future in Brazil.

Références : Valente da Costa Neto, W., Garrido Izard, M., & Barreiro Elorza, P. (2017). First steps in the grape mechanization process in Brazil: quantitative features. CIGR Journal.