Un petit tuto sur le guidage laser d’un robot maraicher

Naïo Technologies propose une courte vidéo expliquant le principe du guidage laser de son robot « Oz ».

Une animation montre le principe LiDAR utilisé avec l’interception des rayons laser par les plantes sur les rangs de chaque coté du robot.

 

Numéro spécial « Rural Innovation and Digital Revolution in Agriculture »

Le n°38 de la Watch Letter du CIHEAM(1) vient de sortir.

Il est consacré à la révolution numérique et à ses conséquences sur le monde rural, dans les pays du pourtour méditerranéen.

Au programme, des articles en français ou en anglais issus sur des sujets touchant l’élevage de précision, le Big Data, la formation, l’agriculture intensive (ou pas)….

Il est téléchargeable à l’adresse suivante:

http://www.ciheam.org/en/publications/watch_letter/details?pub=WL_38&id=30

Ce numéro spécial a fait l’objet d’une présentation lors du Salon de l’Agriculture à Paris, sur le stand de l’INRA. La vidéo se trouve ici:

http://mediatheque.inra.fr/media/detail/390335/private

(1) CIHEAM: Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Mediterranéennes

Offre de stage Ertus consuling / Process2Wine

Offre de stage

Ertus Group est une société de conseil. Elle édite la solution logicielle Process2Wine. Pour développer son offre de viticulture de précision, elle souhaite la simplifier et la rendre abordable pour des utilisateurs non expérimentés.

Au sein de l’entreprise, plusieurs projets participent à la naissance de cet écosystème de viticulture de précision :

  • Epandage intra-parcellaire de fumures et phytos (projet oiseau) ;
  • Suivi des flottes de tracteurs (gestion fine des itinéraires) ;
  • Développement en partenariat avec l’INRIA[1] d’un outil d’aide à la décision totalement novateur (EXAPTA) destiné aux propriétés viticoles pour leur simplifier l’organisation des travaux ;
  • Relevés d’informations par capteurs localisés (internet des objets)

Le stage proposé vise à imaginer, concevoir et intégrer des outils simples et utiles pour les acteurs de la filière permettant de gérer le niveau intra-parcellaire (cartographie, SIG, relevé automatisé de données) spécialement dédiés aux cultures pérennes. Ecoute des clients, participation à la rédaction du cahier des charges, proposition de réponses concrètes sont les attendus du stage. Les solutions envisagées devront s’adapter aux environnements nomades (smartphone, tablette) et de bureau (SaaS). La thématique directrice pourra être définie suivant l’évolution des projets et les affinités du stagiaire.

Plus d’info :

https://www.process2wine.com/    et    http://www.ertus.fr/

Stage conventionné, basé à Bordeaux.

Contact : olivier.sommier@ertus.fr

[1] Inria est un organisme public de recherche, dédié aux sciences et technologies du numérique.

Concours de recrutement de professeurs de technologies de l’informatique et du multimédia TIM de l’enseignement agricole

L’enseignement agricole dépendant du Ministère en charge de l’Agriculture organisera au cours de l’année 2016-2017, un concours EXTERNE (PCEA) de recrutement de professeurs de technologies de l’informatique et du multimédia de l’enseignement  agricole :

http://www.concours.agriculture.gouv.fr/

Date susceptible d’ouverture du concours : 08/11/2016

Date susceptible de fin des pré-inscriptions : 29/11/2016

Date prévisionnelle des écrits d’admissibilité : 07 et 08 mars 2017

Ateliers admissibilité + délibération : à partir du 10 avril 2017

Epreuves orales admission + délibération : à partir du 15 mai 2017

Le calendrier sera bientôt disponible sur le site des concours.

– Section technologies informatique et multimédia

I – Programmes et niveaux de référence

  • 4ème de l’enseignement agricole : enseignement disciplinaire technologies de l’informatique et du multimédia (TIM),
  • 3ème de l’enseignement agricole : enseignement disciplinaire technologies de l’informatique et du multimédia (TIM),

 

  • CAP agricole – tronc commun : module général MG1 objectif 2.2 technologies de l’informatique et du multimédia,
  • CAP agricole SAPVER : module professionnel MP2 objectif 4 technologies de l’informatique et du multimédia,

 

  • Seconde professionnelle : module EG4, objectif 3 technologies de l’informatique et multimédia,
  • Baccalauréat professionnel – tronc commun – module général MG4 objectif 4 technologies de l’informatique et du multimédia,
  • Baccalauréat professionnel Services Aux Personnes et Aux Territoires (SAPAT) – module professionnel – MP4 objectifs 1, 2, 3 et 4 technologies de l’informatique et du multimédia,

 

  • Baccalauréat technologique « Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant » (STAV), module 4 objectif 2 technologies de l’informatique et du multimédia,
  • Baccalauréat technologique « Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant » (STAV), activité pluridisciplinaire N°2 du module 6 (utilisation des systèmes d’information géographique),
  • Baccalauréat technologique « Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant » (STAV), accompagnement personnalisé, le travail sur les compétences de base : maîtrise et utilisation responsable des technologies de l’information et de la communication,

 

  • Instructions et cadrage des enseignements facultatifs proposés dans les établissements d’enseignement agricole définis par la NOTE DE SERVICE DGER/SDPOFE/N2013-2078 en date du 04 juin 2013, enseignement  facultatif pratiques sociales et culturelles : Technologies de l’informatique et du multimédia (pages 8 à 10).

 

  • Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) – tronc commun – module M42 technologies de l’informatique et du multimédia,
  • Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) « Développement et Animation des Territoires Ruraux » (DATR) – modules professionnels – M53 objectifs 2.3 et 2.4 et M58 objectifs 1.4, 2.1, 2.2 et 2.3,
  • Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) « Aménagements Paysagers » (AP) – modules professionnels – M53 objectifs 1.1 et 1.2 et M55 objectifs 2.2, 3.2, 4.1 et 5.1,

 

  • Connaissance des attestations, brevets et certificats informatiques et Internet et de leurs évolutions,

 

  • Connaissance des modalités d’évaluation des capacités en technologies de l’informatique et du multimédia. (voir les référentiels de certification et les notes de cadrage des évaluations : contrôle certificatif en cours de formation – CCF -).

 

Il est recommandé de consulter les référentiels et les documents d’accompagnement http://www.chlorofil.fr/diplomes-et-referentiels.html.

 

Il est également souhaitable de consulter le référentiel professionnel du professeur de technologies informatiques et multimédia.

http://www.chlorofil.fr/emplois-concours-formation-et-carriere/metiers-de-lea/eplefpa.html

 II – Connaissances disciplinaires

  • Systèmes d’information,
  • Architecture matérielle et logicielle des systèmes informatiques,
  • Réseaux et systèmes de communication : architecture, conception, administration, évolution,
  • Sécurité des réseaux et des systèmes d’information,
  • Services et usages de l’Internet,
  • Gestion de projets de systèmes d’information,
  • Développement d’applications informatiques et génie logiciel,
  • Analyse et conception de systèmes,
  • Maquettage d’applications algorithmique et programmation,
  • Publication multimédia sur le Web.

 

III – Liste des thèmes

  • - Les organisations et dispositifs nécessaires au développement du numérique éducatif et pédagogique,
  • Les composantes des systèmes d’information d’un établissement d’enseignement (infrastructures et données numériques – Big Data -, applications informatiques),
  • La responsabilité de l’enseignant de TIM et de l’ensemble de l’équipe éducative,
  • Les usages des ENT (environnements numériques de travail), du cahier de textes numérique,
  • Les usages des TIC dans l’enseignement (des CLOM -cours libres ouverts et massifs- aux formations à distance et hybrides, de la différenciation pédagogique à l’individualisation de la formation),
  • Les pratiques collaboratives,
  • La formation à un usage responsable de l’Internet, les réseaux sociaux numériques et la présence numérique,
  • La certification des compétences informatiques et Internet,
  • Les logiciels bureautiques (traitement de texte, tableur, PAO, PréAO), bases de données, images numériques,
  • La géomatique (géolocalisation, système d’information géographique),
  • La place des TIC dans le monde du travail en particulier dans le monde agricole et rural,
  • Les enjeux sociétaux du développement du numérique.
  • Les objets connectés, les objets intelligents, les robots et leurs applications notamment agricoles et rurales.

 

Il est souhaitable de consulter le portail des Délégués Régionaux aux Technologies de l’Information et de la Communication DRTIC http://drtic.educagri.fr/, le site ACOUSTICE http://acoustice.educagri.fr/, le site Péd@goTICEA http://www.chlorofil.fr/ressources-et-pratiques-educatives/enseigner-eduquer-et-former/valoriser-les-usages-et-les-ressources-numeriques/pedgoticea.html, le site POLLEN http://pollen.chlorofil.fr/ et le site EDUTER-CNERTA : http://www.cnerta.educagri.fr/

 

Pour en savoir plus sur le métier :

Professeur TIM Note de service DGER/SDACE/N2002-2048 du 03 MAI 2002  : Missions et obligations de service

 

Des éléments complémentaires concernant le fonctionnement de l’enseignement agricole : Classeur TUTAC http://www.chlorofil.fr/emplois-concours-formation-et-carriere/formation-continue-des-personnels/tutac-tutorat-des-agents-contractuels.html

 

Bordeaux Sciences Agro recrute un Ingénieur en Technologies Numériques pour l’Agriculture

Profil de poste – Ingénieur Technologies Numériques pour l’Agriculture Bordeaux Sciences Agro

 

Etablissement : Bordeaux Sciences Agro

Service : Département « Numérique pour l’Agriculture »

Lieu : Gradignan (33)

 

CONTEXTE

Bordeaux Sciences Agro est un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche agronomique sous tutelle du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt. L’établissement a pour missions la formation, la veille scientifique et technique, l’innovation technologique, le développement ainsi que la diffusion de l’information scientifique et technique.

Le Département Numérique pour l’Agriculture (DNA) regroupe les compétences en matière d’informatique, de statistique et plus généralement, de technologies de l’information pour l’agriculture. Les équipes du DNA souhaitent accompagner la transition numérique qui affecte actuellement l’agriculture, en lien avec le développement des outils et services numériques. Aussi, le DNA s’investit dans 2 projets structurants à l’interface entre formation, recherche et innovation :

  • La chaire d’entreprises « Agriculture Numérique »
  • Un dispositif d’expérimentation et de démonstration grandeur réelle (de type Digi-Lab)

 

La chaire d’entreprises « Agriculture Numérique », lancée en Novembre 2016, est portée conjointement par Montpellier SupAgro, Bordeaux Sciences Agro et IRSTEA et s’appuie fortement sur la spécialisation AgroTIC. La chaire regroupe 23 entreprises mécènes, acteurs du monde agricole et/ou numérique, et porte des actions ayant pour objectif d’accroitre et favoriser la diffusion de la connaissance sur les technologies numériques, leurs usages pour l’agriculture, les niveaux d’adoption de ces outils et services.

Le dispositif d’expérimentation et de démonstration, le Digi-Lab, est un projet complémentaire à la chaire, qui vise à proposer aux industriels et acteurs de la R&D, un réseau de parcelles agricoles et de chais, une infrastructure et des compétences, pour tester des technologies et des services numériques en conditions réelles et démontrer l’intérêt de leur interopérabilité.

Bordeaux Sciences Agro recrute un Ingénieur spécialiste des Technologies Numériques pour l’Agriculture dont les missions concerneront à la fois la chaire d’entreprises, le Digi-Lab et les enseignements dispensés au sein du département numérique pour l’Agriculture.

 

DESCRIPTION DES MISSIONS

Dans le cadre de la chaire d’entreprises :

  • Participer à l’animation de la chaire (forum de discussion, réunions de rencontre des membres)
  • Participer à l’organisation des actions portées par la chaire (séminaires, études d’opportunités technologiques, prospection de projets professionnels ou de contrats de professionnalisation,…)
  • Assurer le reporting auprès des entreprises membres de la chaire

 

Dans le cadre du Digi-Lab :

Dans la phase de lancement du projet :

  • Assurer la prospection des entreprises
  • Suivre et participer à l’ingénierie de montage de projets

En régime de croisière :

  • Assurer la prospection des entreprises
  • Assurer le support pour les actions : de l’acquisition à la valorisation des données collectées
  • Participer à la communication avec les entreprises et les partenaires

Dans le cadre des enseignements :

  • Assurer des enseignements et du tutorat en lien avec les technologies de l’information.

 

COMPETENCES REQUISES

  • Très bonne connaissance des TIC appliquées à l’agriculture (capteurs, réseaux, SIG, bases de données spatialisées, outils statistiques, langages de programmation),
  • Connaissance des normes d’interopérabilité et d’échanges de données informatisées,
  • Très bonne connaissance des services et des acteurs de l’agriculture numérique,
  • Bonnes capacités rédactionnelles, sens du contact et très bonnes capacités relationnelles,
  • Capacité à vulgariser et diffuser un savoir,
  • Etre capable de mettre en oeuvre des méthodes de suivi et de gestion de projet.

 

CONDITIONS REQUISES

  • Diplôme de niveau bac +5 en agronomie avec une 2nde compétence en TIC.
  • Etre titulaire d’un permis B.

 

MODALITES DE RECRUTEMENT

Rémunération : en fonction de l’expérience Durée du contrat : 12 mois (renouvelable), Prise de fonction : Janvier 2017

Le dossier de candidature (CV + lettre de motivation) est à envoyer par courriel avant le 15/11/2016 à :

Jean-Pierre DA COSTA,

Responsable du département « Numérique pour l’Agriculture »

jean-pierre.dacosta@agro-bordeaux.fr

Pour plus d’information :

Nathalie TOULON

nathalie.toulon@agro-bordeaux.fr

Le CTIFL recrute un Chef de projet mécanisation-automatisation à Nimes

Certes, le profil indiqué n’est pas AgroTIC, mais vu le poste, ça peut valoir le coup de candidater!

Mission :

Vous avez pour mission d’élaborer et de porter des projets de mécanisation et d’automatisation dans la filière fruits et légumes (du champ à l’assiette !) à partir des orientations stratégiques définies par les professionnels. Vous assurez une veille sur les innovations et mettez en place les partenariats nécessaires en France et à l’international. Vous assurerez le lien et la cohérence de vos travaux avec les autres programmes du Centre technique.

Profil :

De formation Ingénieur en Génie mécanique avec une 1ère expérience, vous avez des connaissances en mécatronique et conduite de projets, vous maîtrisez les outils statistiques et informatiques en rapport avec l’activité. Vous possédez des capacités rédactionnelles et une nécessaire aisance orale et écrite en anglais. Doté d’un bon relationnel, vous aimez le travail en équipe. Le poste requiert engagement et forte
implication, la connaissance du milieu agricole serait un plus.

Contrat :

CDI basé près de Nîmes (Gard).

Candidater :

Envoyer LM+CV à Candidatures@ctifl.fr sous réf. DSTFL/0616/IMECA

GNSS-R: Utiliser les signaux GPS pour mesurer la biomasse?

Un projet européen nommé COREGAL se propose d’utiliser les signaux GNSS (Galileo en l’occurrence) pour mesurer la biomasse.

L’idée est étonnante: il ne s’agit pas d’utiliser les satellites pour en déduire classiquement la position, mais de mesurer l’affaiblissement des signaux reçus après réflexion sur le sol, pour estimer la quantité de biomasse traversée.

En voici une illustration.

Principe de la réflectométrie GNSS

Les membres du consortium envisage donc d’utiliser un récepteur GNSS sur un drone et d’effectuer des mesures de réflectométrie GNSS le long de sa trajectoire et espèrent obtenir une mesure « précise et peu coûteuse » de la biomasse survolée ».

Les premiers tests commencent juste. A suivre donc!

http://www.coregalproject.com/pages/coregal-overview

Atelier de l’étude « Réseaux de capteurs sans fil pour l’agriculture et la surveillance environnementale »

Le CVT AllEnvi organise un atelier de réflexion prospective. Cet atelier s’adresse aux professionnels de l’agriculture et de la surveillance environnementale ainsi qu’aux chercheurs académiques, afin :

  • De stimuler une réflexion entre acteurs académiques et industriels pour l’élaboration de technologies, méthodes, services… pour l’agriculture et la surveillance environnementale.
  • D’identifier, par le croisement des expertises, les axes d’innovation les plus porteurs à l’horizon 2020

 

Programme de la journée :

 

12h30 : Déjeuner

 

14h00 : Début de l’atelier

Contexte de l’étude

Chaîne de valeur et position des acteurs

Panorama de la recherche académique : premiers résultats

 

15h00 : Secteurs économiques

Besoins spécifiques des marchés applicatifs

Discussion

 

16h00 : Essai de prospective : quels axes d’innovation ?

 

17h00 : Fin de l’atelier

 

 

Cet atelier se tiendra :

Le vendredi 1er juillet 2016 De 14h00 à 17h00

CIRAD – 42 rue Scheffer

75016 PARIS
Métro Ligne 6 Trocadéro

Entrée libre. Renseignements et inscription (obligatoire) auprès de aurore.jambazian@paris.inra.fr.

Possibilité de participer au déjeuner à partir de 12h30 (nous le préciser).

Attention, le nombre de places est limité.

 

INSCRIVEZ-VOUS DES AUJOURD’HUI ! auprès de aurore.jambazian@paris.inra.fr

http://www.cvt-allenvi.fr/actualites

CDD Ingénieur de recherche en développement d’applications en télédétection

INTITULE DU POSTE :  CDD Ingénieur de recherche en développement d’applications en télédétection
LIEU D’AFFECTATION :  Maison de la Télédétection du Languedoc Roussillon (Montpellier)
DUREE  :   Entre 12 et 16 mois (selon l’expérience)

CONTEXTE
   Le poste est ouvert  par l’IRD au sein de l’unité mixte de recherche ESPACE-DEV (IRD, UM, UG, UR). Il prendra part au projet national de recherche GEOSUD (http://www.equipex-geosud.fr/) qui regroupe 13 partenaires institutionnels, représentant la recherche, l’enseignement supérieur, la gestion publique de l’environnement et des territoires, ainsi que les acteurs privés du domaine TIC et de l’Environnement. Ce projet vise à mettre à disposition de la communauté scientifique française des gros volumes d’images d’observation de la Terre à haute et très haute résolution (plusieurs centaines de To) ainsi que les outils pour assurer leurs traitements en ligne avec des durées d’exécution adaptées au web.
MISSIONS
L’équipe GEOSUD, dédiée aux développements de traitements sur images satellitaires, a déjà réalisée un socle de traitements optimisés pour son e exécution dans une architecture HPC notamment par l’utilisation de la librairie OTB (Orfeo Tool Box). Il sera demandé à l’ingénieur de s’intégrer à cette équipe. Puis en étroite collaboration, il devra assurer l’analyse puis l’optimisation de nouvelles chaînes de traitements pour assurer leur exécution dans une architecture HPC. Il s’agira de les rendre robuste, générique et optimisé pour tirer partie au mieux des capacités de parallélisation des calculs d’une architecture HPC. Ces travaux devront être documentés pour assurer leur partage avec la communauté de l’Observation de la Terre. Ces missions se feront en étroite collaboration avec les chercheurs et ingénieurs concepteurs des prototypes. Il prendra également part au suivi des réalisations menées par les prestataires pour la réalisation de la plateforme de traitements en ligne GEOSUD

ACTIVITES
• Installer et configurer l’environnement de traitements dédié au projet GEOSUD, en lien avec les administrateurs système et réseau du centre HPC@LR,  
• Porter les  chaînes de traitements du projet GEOSUD sur une architecture HPC,
• Proposer, mettre en place et tester des solutions relatives au déploiement, l’évaluation et la gestion des traitements dans un environnement HPC (benchmarks, planification de tâches, allocation des ressources de calcul),
• Rédiger et maintenir les documentations associées,
• Prendre part au suivi des réalisations des prestations externes.

COMPETENCES
• Maîtrise des principes de programmation générique en C++,
• Maîtrise des langages de programmation  C, C++. Java, Python et R seront un plus,
• Maîtrise des techniques d’analyse et d’optimisation de codes C et C++
• Connaissances des architectures HPC et des méthodes de développement (pthreads, MPI, OpenMP),
• Connaissances de l’utilisation du gestionnaire de tâches Slurm,
• Connaissance approfondie des données et des applications spatiales sera un plus,
• La connaissance du monde de la recherche et des projets collaboratifs sera un plus.

SAVOIRS ETRE ET APTITUDES
Le candidat devra faire preuve de rigueur et de méthodologie.
Il devra également avoir la capacité d’effectuer des études prospectives ainsi qu’être force de propositions.

CONDITIONS
Titulaire d’un diplôme d’ingénieur d’une école nationale supérieure ou d’un doctorat

SOUMISSION    
merci  de soumettre votre candidature par mail  à Jean-Christophe Desconnets : jean-christophe.desconnets@ird.fr  et Rémi Cresson : remi.cresson@teledetection.fr  avant le 15 mai 2016

 

Les rencontres du Salon de l’Agriculure: « Colloque Agriculture et Innovation » de l’INRA

L’INRA, l’IRSTEA et l’ACTA ont organisé une série de rencontres centrées sur le rapport « Agriculture et Innovation 2025″, publié  fin 2015.

Plusieurs de ces rencontres ont portées sur le Numérique Agricole et ont été enregistrées en vidéo et sont disponibles sur le net:

Agriculture numérique

  • Véronique Bellon-Maurel, Irstea
  • Stéphane Marcel, SMAG
  • Marion Bardy, Inra
  • Christophe Guizard, Irstea
  • Florent Masseglia et Nadine Hilgert, Inra
  • Christian Huyghe, Inra

http://www.inra.fr/Entreprises-Monde-agricole/Resultats-innovation-transfert/Tous-les-dossiers/Les-rencontres-du-SIA-2016/Rencontre-SIA-2016-Agriculture-numerique/(key)/2

Robotique

  • Michel Berducat, Irstea et Christian Huyghe, Inra
  • Alexis Levardon, Delaval
  • Frédéric Collédani, Cea-List
  • Gaétan Severac, Naio technologies
  • Michel Berducat et Roland Lenain, Irstea
  • Jean-Marc Bournigal, Irstea

http://www.inra.fr/Entreprises-Monde-agricole/Resultats-innovation-transfert/Tous-les-dossiers/Les-rencontres-du-SIA-2016/Rencontre-SIA-2016-Robotique/(key)/3

La formation : un enjeu du rapport agriculture et innovation 2025

  • François Houllier, Inra
  • Jean-Marc Meynard, Inra, et Fabien Stark, IAVFF
  • Gilles Trystram, Agro Paris-Tech
  • Philippe Prévost IAVFF et Christian Germain, Bordeaux Sciences Agro
  • Marion Guillou  IAVFF

(le volet « Numérique agricole et formation » commence après 40 minutes)

http://www.inra.fr/Entreprises-Monde-agricole/Resultats-innovation-transfert/Tous-les-dossiers/Les-rencontres-du-SIA-2016/Rencontre-SIA-2016-La-formation/(key)/6