[Stage] Modélisation des socio-agro-systèmes du Languedoc-Roussillon néolithique

Le programme PaleoMeX (Paleo Mediterranean eXperiment) est consacré à l’étude du changement climatique de l’aire méditerranéenne au cours de l’holocène, soit depuis 10 000 ans environ. De façon générale, il s’agit d’appréhender les interactions entre climat, sociétés et civilisations du monde méditerranéen sur cette période.

L’objectif du stage est de collecter les données et développer un système d’information spatial, dont les données permettront de construire un système multi-agent qui décrit les interactions entre :

  • un territoire et un environnement (avec plusieurs couches d’information) et des dynamiques (climatiques, hydriques, pédologiques et biocénotiques) sous la forme d’automates cellulaires (ensemble contigu de pixels en interaction directe ou indirecte);
  • Des agents : représentant des entités individuelles familiales agissant sur le territoire) ; leurs comportements seront dictées par des règles issues de l’anthropologie, de la démographie et leurs systèmes de production seront déduits de l’archéologie et de l’inférence de systèmes agropastoraux connus (actuels ou passés).

Durée : 3 à 6 mois

Date limite de candidature : 15 mai 2017

Plus d’informations : Fiche_descriptive_de_stage_PALEOMEX SGBD

[CDD 12 mois] Evaluation géomatique de services écosystémiques à l’échelle régionale

Caractéristiques du contrat :
Date d’affectation sur le poste souhaitée : mars – avril 2017
Durée du contrat : CDD de 12 mois non renouvelable
Quotité de travail : temps plein 100%
Rémunération mensuelle : à partir de 2000 euros brut/mois, en fonction de l’expérience professionnelle
Lieu d’affectation : Principalement l’INRA de Colmar (68), missions de plusieurs semaines à Mirecourt et Nancy

Description du cadre et place de l’agent dans le projet :

La personne recrutée travaillera dans le cadre du volet de recherche 1 du projet INRA-Région PSDR ASTRAL, Acteurs et Services écosystémiques des Territoires RurAux Lorrains, et sera basée à l’INRA de Colmar au sein du laboratoire Agronomie et Environnement. Le projet ASTRAL, vise à évaluer et cartographier les services écosystémiques liés aux changements d’usage des sols, du local au régional et regroupe 6 laboratoires de recherche et 5 partenaires acteurs. C’est un projet interdisciplinaire (Ecologie, Agronomie, Sciences de gestion, Sociologie, Sciences du sol, Géographie) ayant pour finalité opérationnelle de produire des ressources et outils permettant de conduire des réflexions pluri-acteurs pour accompagner les transitions des territoires ruraux lorrains. Le volet de recherche 1 de ce projet vise à caractériser et évaluer un ensemble de services écosystémiques à l’échelle de la région et à une résolution fine. L’évaluation spatialisée et conjointe de ces différents services nous amènera à analyser les compromis spatiaux entre services et à identifier les sous-territoires à enjeux dans la région. La personne recrutée est centrale pour mener à bien ces évaluations. Elle sera en charge du calcul des indicateurs et participera à la réflexion sur les méthodes de caractérisation et d’évaluation ainsi que sur l’analyse des compromis entre services. Elle travaillera en interaction forte avec les chercheurs des différentes équipes dans une vision « aller-retours » entre les résultats et la méthode.

Mission et activités :

La personne recrutée sera en charge de différentes missions déclinées comme suit :
– Obtention, mise en cohérence et suivi des bases de données nécessaires au calcul des indicateurs de services
– Calcul des indicateurs de services écosystémiques à différents grains pour la région
– Mise cohérence des différents indicateurs et des différentes échelles de calcul
– Organisation des résultats et présentations au collectif du projet
– Participation à la réflexion sur le choix et les modes de calcul des indicateurs
– Rédaction de rapports d’avancements sur le suivi de bases de données et les calculs d’indicateurs

Compétences requises et capacités personnelles :

Nous recherchons une personne de niveau master/ingénieur de préférence en géomatique, agronomie, écologie ou informatique ayant de bonnes compétences et une forte autonomie en SIG, calcul scientifique, gestion de bases de données. Les outils préconisés sont ArcGIS et/ou QGIS, R, Access. La personne recrutée devra présenter également de bonnes capacités d’organisation, relationnelles et de communication, et être à l’aise dans un environnement pluridisciplinaire, pluri-acteurs. Des connaissances sur les services écosystémiques, les processus environnementaux, le monde agricole et/ou forestier sont un plus.

Modalités de candidature :

Adressez une lettre de motivation et un cv à : julie.wohlfahrt@inra.fr

Le débat autour de l’agriculture industrielle

L’agriculture industrielle vise à produire plus et mieux. Mais quels impacts sur les agriculteurs eux-mêmes et sur leurs champs ?
Voici une vidéo qui circule actuellement sur les réseaux sociaux et qui a pour mérite d’ouvrir le débat, qu’on soit d’accord… ou pas!

[Stage 4 mois] Etablissement d’une cartographie fiabilisée des forêts anciennes du Pays de Bitche (Lorraine)

Ce stage vise à réaliser un SIG historique à partir des cartes et plans anciens relatives aux surfaces forestières. Le ou la stagiaire devra comparer les outils et les démarches pour aboutir à un résultat aussi fiable que possible. Les différences entre les sources de données devront être quantifiées : surfaces des forêts, temps d’exploitation, difficultés matérielles ou techniques.

Offre complète : Sujet_stage_OHM_INRA

[Stage 4 mois] Création d’un site web interactif : Exploration des données de la chambre climatique de Sense-City

Dans le cadre d’un projet de Smart City (ville « intelligente » grâce à de nombreux capteurs,
Plusieurs éléments sont demandés au stagiaire sur la construction d’un site web :
– Au niveau de la communication: donner à voir les données et mesures des différents capteurs sous forme de webmap,
– Au niveau sémiologie : proposer des symbolisations pertinentes et originales de la mini-ville,
– Au niveau opérationnel : récupérer les mesures et générer des cartes de façon automatisée.

Cette offre s’inscrit dans le cadre de l’Equipex Sence-City.
Les candidatures (CV et lettre de motivation) sont à envoyer avant le 27 janvier 2017 à Anne Ruas (anne.ruas@ifsttar.fr) et à Laura Pinson (laura.pinson@ifsttar.fr).

Plus d’infos et modalités : stage-sense-city_master

[Stage de fin d’études] Simulation et évaluation de l’influence de documents d’aménagements sur la qualité des milieux écologiques

Ce stage est proposé par le Laboratoire COGIT de l’IGN (Saint-Mandé) et le CEFE (Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive) de Montpellier.

L’objectif de ce stage est de simuler des implantations bâties à partir de documents d’aménagement et d’évaluer l’influence de ces implantations sur des indicateurs environnementaux.

Plus d’informations et modalités de candidature dans l’offre ci-jointe : proposition_stage_cefe_ign.pdf

[Stage] Conception et développement d’un démonstrateur pour la cartographie spatiale des flux de déplacements des citoyens dans la Métropole de Lille

Le stage entre dans le cadre du projet Livre&Lecture mené entre le laboratoire GERiiCO et la Métropole Européenne de Lille, sur la période 2016 – 2018, qui vise à étudier les pratiques des citoyens dans et à l’extérieur du réseau des bibliothèques de la Métropole Européenne de Lille. Plus particulièrement, le projet propose d’étudier la place des bibliothèques sur le territoire de la MEL en analysant les pratiques dans le temps et dans l’espace des citoyens (usagers et non usagers) autour des bibliothèques, ainsi que son insertion dans la vie sociale. Cela passe par une récolte des flux de déplacements des citoyens dans le temps et dans l’espace, puis par une cartographie des flux de déplacements pour mettre en avant des habitudes, particularités, lieux d’intérêts autour et pour les bibliothèques, etc. Nous nous appuierons notamment sur les résultats des travaux du projet Senterritoire (Kergosien et al., 2015) pour la représentation des données dans le temps et dans l’espace.

Pour la réalisation du stage, des compétences en aménagement, en analyse de données spatiales et des compétences techniques liées à la mise en place d’un Système d’Information Géographique seront utilisées.

L’objectif de ce stage consiste tout d’abord à intégrer dans un système d’information géographique plusieurs couches spatiales proposées par le service SIG de la Métropole Européenne de Lille (bibliothèques, lieux culturels, lieux institutionnels, réseau de transports, etc.). Un démonstrateur Web s’appuyant sur le système d’information géographique doit ensuite permettre de visualiser une ou plusieurs des couches spatiales traitées.
Un second travail consistera à identifier des corrélation entre les bibliothèques et les autres lieux présents dans les différentes couches spatiales traitées. L’objectif ici sera d’identifier des récurrences et des particularités qui pourraient aider à expliquer les pratiques des citoyens.

Plus spécifiquement, il s’agit des objectifs suivants:
– travailler avec les chercheurs du laboratoire GERiiCO, service SIG de la MEL et une doctorante en bourse CIFRE participant au projet pour identifier les couches spatiales pertinentes,
– intégrer les couches spatiales dans un SIG (QGIS est préconisé),
– intégrer des couches spatiales externes (OpenStreeMaps, etc.),
– Mettre en place un démonstrateur Web permettant d’interroger les différentes couches spatiales (Infrastructure préconisée du monde du libre, notamment GEOServer, Open Layers…). Les choix techniques seront à discuter collégialement,
– Mener des analyses quantitatives sur les données spatiales traitées pour identifier des récurrences (par exemple écoles souvent proches des bibliothèques, etc.),
– Intégrer des couches spatiales correspondantes aux résultats des enquêtes menées dans le cadre du projet pour connaître les pratiques en termes de déplacements des citoyens,
– Mener des analyses qualitatives s’appuyant sur les couches spatiales de la MEL et les pratiques des citoyens.
– Présenter les avancées du stage et résultats à l’équipe complète du projet faisant collaborer les chercheurs de GERiiCO et les membres de la MEL.

Prérequis :
– connaissances en aménagement du territoire,
– manipulation et test des systèmes d’information géographiques,
– une expérience en conception et mise en place d’une application Web s’appuyant sur les solutions logicielles du libre (QGIS, GeoServer, Open Layers, ets.) serait un vrai plus,
– capacité de travailler en équipe et individuellement,
– lecture et analyse de la littérature scientifique et technique.

Le stage est rémunéré à hauteur de 554 euros net par mois.
Selon les résultats du stage, une poursuite en tant qu’ingénieur d’études pourrait être envisagée.

Niveau: Master 2
Formation : Etudiants en master 2 géomatique ou en master 2 avec des enseignements en Système d’information géographique.
Durée: 6 mois : la date de début du stage peut être discutée. La stage pourra débuter entre Novembre 2016 et Mai 2016, le plus tôt étant le mieux.
Lieu : Laboratoire GERiiCO, Université Lille 3 à Villeneuve d’Ascq et Métropole Européenne de Lille à Lille.

Pour présenter une candidature: envoyer un CV, la lettre de motivation, le relevé de notes et les contacts de deux référents à
eric.kergosien@univ-lille3.fr

Offre de thèse : Télédétection en Polynésie Française

Les îles hautes volcaniques de Polynésie française sont caractérisées par leur petite taille et leurs pentes abruptes. Leur cartographie par des méthodes de télédétection est relativement complexe, en effet, la distribution spatiale de la végétation est fortement complexe et hétérogène à cause de la topographie escarpée, de l’effet de Foehn et les diverses actions anthropiques. En 2015, un nouveau projet ambitieux a été lancé sur l’île de Moorea et dont le but est de modéliser l’environnement d’une île tropicale dans son intégralité (http://mooreaidea.org).
Une approche globale par classification multi-sources a été testée et améliorée depuis 2001 dans le but de cartographier la partie naturelle de la végétation. Sur la base des images à très haute résolution comme Pléiades et Worldview3, mais aussi sur d’autres acquisition (Lidar, TerraSar-X, …), nous prévoyons de tester une nouvelle approche dans le but d’obtenir une cartographie de Moorea indiscutable, ce qui est impossible en utilisant une approche de classification globale.
L’étudiant devra commencer entre les mois de septembre et de décembre 2016 au laboratoire GePaSud de l’université de la Polynésie française à Tahiti.
Offre complète et contacts : Appel à candidature PhD 2016 UPF

Offre de thèses en SIG : 2 contrats de 3 ans

Deux offres de thèses sont à pourvoir au Laboratoire d’Informatique de Grenoble, dans le domaine de la géomatique. Ne s’appliquant pas directement aux données agricoles, elles peuvent cependant permettre aux candidats de développer leurs compétences en analyse spatiale, qui pourraient ensuite s’appliquer à des sujets tels que le suivi de populations animales ou l’analyse de l’évolution du rendement ou de la qualité pédologique des parcelles.

NB: La deadline de soumission des candidatures est le 18 juillet (date repoussée par rapport au texte des annonces)

 

– Développement d’un environnement de géovisualisation pour faciliter l’analyse des mobilités des individus dans un contexte urbain

http://www.liglab.fr/emplois/offres/environnement-laide-a-lanalyse-geovisuelle-donnees-spatio-temporelles-mobilite

 

– Analyse de la répartition spatiale des dialectes anciens en France Métropolitaine, à partir des données de l’Atlas Linguistique de France de 1902

http://www.liglab.fr/emplois/offres/geovisualisation-et-analyse-spatiale-exploratoire-lextraction-connaissances-en

Offre de thèse : Monitoring de l’ilôt de chaleur urbain de Toulouse

Cette thèse se déroule en collaboration entre Toulouse-Métropole et Météo-France. Elle se place dans le contexte de l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme intercommunal et de l’Habitat (PLUiH). La diminution de l’îlot de chaleur urbain et de ses effets néfastes (notamment en période chaude) est un enjeu enjeu prioritaire pour ce document de planification. Il importe donc d’en améliorer la connaissance et le suivi.

CDD de 3 ans, intégré dans la collectivité de Toulouse Métropole. Contexte interdisciplinaire en relation avec de nombreux acteurs.

Objectifs du travail :

  • d’enrichir un réseau de mesures de l’îlot de chaleur urbain (ICU) à l’échelle de la métropole de Toulouse-Métropole, en implantant des capteurs de température automatiques à des échelles plus petites sur des quartiers ciblés et des  moyens mobiles urbaines (bus,…).
  • de mettre en oeuvre une stratégie pour recueillir et exploiter les données fournies sur le web par les habitants, et favoriser cette démarche participative.
  • de contribuer à ouvrir des pistes d’exploitation de ces observations par les acteurs du territoire (collectivités, agence d’urbanisme, sociétés nouvelles,…).

Offre complète : 3_TM_Offre_THESE_ICU_v2