Etude en Grèce: perception de l’Agriculture de Précision et besoins en formation

Titre original:

Educational needs and perceptions of the sustainability of precision agriculture survey evidence from Greece

Cet article de recherche très intéressant montre les principaux résultats d’une étude réalisée en Grèce, sur un échantillon de 647 jeunes exploitants agricoles (dans le sens où ils ont bénéficié d’aides de la PAC pour l’installation des jeunes agriculteurs).

Les objectifs étaient d’évaluer la perception de l’Agriculture de Précision, notamment sur les aspects durabilité (économique, sociale et environnementale) , les besoins en formation et l’impact de l’éducation. L’échantillon a été divisé en 2 groupes, selon que les agriculteurs connaissaient ou non l’Agriculture de Précision.

Voici quelques résultats parmi les plus intéressants de cette enquête :

– Presque 3/4 des agriculteurs interrogés ne connaissent pas l’Agriculture de précision. Pourtant, presque 60% des agriculteurs interrogés utilisent des méthodes de modulation.

L’Agriculture de Précision (AP) est en général bien perçue sur les thématiques de durabilité: augmentation de la productivité, diminution des coûts (avec toutefois de lourds investissements), augmentation de la qualité des produits. Il y a cependant une différence significative selon que les agriculteurs soient ou non connaisseurs de l’AP: Les agriculteurs qui connaissent l’AP sont en général plus « positifs » sur les aspects économiques. Dans les deux cas, la majorité des agriculteurs (77,8%) pensent que l’adoption de l’AP améliorerait leur position sociale.

– D’après cette enquête, les sources qui ont entraîné l’adoption de méthodes d’AP sont les suivantes (par ordre décroissant d’importance):

1. Opinion des autres agriculteurs

2. Exemples et expériences à succès

3. Les consultants

4. Les aides financières publiques.

Fait intéressant: les agriculteurs connaisseurs de l’AP sont plus sensibles aux argumentaires commerciaux des consultants. Une autre étude est allée dans ce sens: les agriculteurs « innovants » maintiennent en général plus de relation avec des acteurs extérieurs, tels que les chercheurs et les consultants.

L’éducation est le facteur principal favorisant l’adoption de l’AP. L’âge n’est pas un facteur significatif.

– Pour la formation des agriculteurs, les besoins principaux en termes de contenus sont la modulation, les systèmes d’enregistrement et d’analyse des données. Il y a , là aussi , de grosses différences entre les deux catégories d’agriculteurs. En terme de modalités de formation, les séminaires courts, par petit groupes, et les démonstrations sont plébiscités, ainsi que les formations individuelles et la presse (télévision, journaux). Les méthodes numériques de pédagogie ont moins de succès (DVD, E-learning, assistance téléphonique).

 

Plus de détails, chiffres et autres résultats à la source.

La Team AgroTIC à Edimburgh

Cette semaine, une bonne partie de l’équipe s’est rendue à Edimbourg pour participer activement à ECPA 2017!

IMG-20170720-WA0002

Tous ont présentés leurs papiers sur l’Agriculture de Précision, et plus précisément, de gauche à droite sur la photo:

Assessment of an empirical spatio-temporal model of the grapevine phenology at the within-field scale N Verdugo-Vásquez, C Acevedo-Opazo, H Valdés-Gómez, I García de Cortázar-Atauri, B Tisseyre

Using ancillary yield data to improve sampling and grape yield estimation of the current season M Araya-Alman, C Acevedo-Opazo, S Guillaume, H Valde´s-Gomez, N Verdugo-Vasquez, Y Moreno, B Tisseyre

Potential of freely available remote sensing visible images to support growers in delineating within field zones – T Crestey, L Pichon, B Tisseyre

A systemic approach to identify relevant information provided by UAV in precision viticulture L Pichon, G Besqueut, B Tisseyre

Mapping properties of an asynchronous crop: the example of time interval between flowering and maturity of banana J Lamour, O Naud, M Léchaudel, B Tisseyre

Simulating yield datasets : an opportunity to improve data filtering algorithms C Leroux, H Jones, A Clenet, B Dreux, M Becu, B Tisseyre

How significantly different are your within field zones? B Tisseyre, C Leroux

Bravo à tous!

Des murs végétaux connectés pour dépolluer l’air en ville

Une start-up Allemande s’est lancé dans l’installation de Murs Végétaux connectés dans plusieurs villes : ce sont en fait des grands murs de mousses, mobiles, dont l’activité phytosynthétique et des bactéries présentes en surface des mousses permettent d’absorber les gaz et certaines particules _ et, en passant, de rafraîchir l’air environnant.

L’air ambiant et les besoins nutritifs de la mousse sont suivis à partir de différents capteurs connectés; l’irrigation est automatique et l’énergie apportée par panneaux solaires.

http://www.ufunk.net/tech/citytree-mur-vegetal/

Hackaton #Digitag à Montpellier: résultats de la finale

Le week-end dernier s’est déroulée la finale du Hackaton #Digitag. Depuis plusieurs semaines, 12 équipes se sont constituées pour proposer leur nouvelle application innovante pour l’agriculture , que ce soit pour l’aide à la décision à et à l’installation, les circuits (très) courts, ou le réglage de matériels…entre autres.

Chercheurs, start-ups et grands groupes, développeurs et agronomes se sont ainsi rencontrés pour donner vie à leur projets et les présenter ce week-end à un jury.

« Le coup de cœur du jury est allé à l’équipe All Over App, portée par le pôle de compétitivité Qualitropic et son projet Eloléo, un outil mobile de partage pour les circuits ultracourts. Les trois autres lauréats sont OuiAG (Studio Agro Digital / Permagro) avec son comparateur des performances agro-économiques des exploitations, le constructeur d’essieux Monroc et son outil MyOptimo destiné à optimiser la compaction des sols grâce à un système de télégonflage en temps réel et enfin l’équipe PulVeco (Irstea / IFV) qui ambitionne de réduire les doses de produits phytosanitaires au moyen d’un service numérique. »

IMG_6704

Un grand bravo à tous les participants!

Site officiel et liste des participants: https://www.digitag-challenge.fr/la-finale/

Séminaire utilisateurs QGIS 2017: 14 et 15 décembre

Réservez dès maintenant les dates des 14 et 15 décembre 2017 pour le séminaire utilisateurs Qgis qui aura lieu à Montpellier SupAgro.

Le 14 Décembre sera consacré à des ateliers d’échanges entre utilisateurs/contributeurs sous la forme de barcamps.

Le 15 Décembre sera une journée de séminaire sous le format des années précédentes.

A vos agendas!

Usages de l’agriculture de précision dans le nord de la France

Un article a été présenté en juillet 2016 au 12ème symposium de l’IFSA (en Angleterre) sur les usages des techniques d’Agriculture de Précision dans le nord de la France.

Méthodologie: 23 entretiens semi-structurés dans des exploitations du nord de la France, utilisant des techniques d’agriculture de précision.

Ces entretiens ont permis d’identifier:

– les techniques d’AP les plus utilisées: le guidage et la coupure de tronçon sont en première ligne, la modulation automatique de dose est encore peu utilisée.

– les applications aux champs: essentiellement les semis par guidage assisté, mais aussi la pulvérisation voire la fertilisation

– les facteurs internes à l’exploitation favorisant l’adoption des techniques d’AP: taille de l’exploitation, environnement (taille des parcelles, pentes, cours d’eau…) , itinéraires techniques spécifiques ou hétérogénéité des sols

– les impacts visés par les agriculteurs:  économies mais aussi (surtout!) sociaux: bien-être au travail, gain de temps.

Les typologies proposées dans le poster sont très intéressantes, et cette étude sur les usages pourra être élargie à d’autres régions et d’autres aspects de l’AP (évolution et adoption, impacts sur les systèmes de cultures à l’échelle de l’exploitation).

Ici: l’article et le poster

AgroTIC Services – Bilan de l’année 2016

Au printemps, l’heure des bilans: une nouvelle année s’est écoulée pour AgroTIC Services , qui continue à jouer son rôle d’interface entre l’enseignement et la recherche d’une part et les entreprises d’autre part.

nouveau_logo_agrotic_services

Ses actions sont structurées autour de 4 axes principaux :
– L’accompagnement individuel d’entreprises sur des projets de recherche et développement dans le domaine du numérique pour l’agriculture
– La mise en place de séminaires à destination des acteurs de la recherche, des étudiants et des entreprises
– La réalisation de formations continues pour des professionnels du domaine agro
– La réalisation d’actions pédagogiques renforçant le lien entre enseignement et entreprises

Les actions réalisées en 2016 sont synthétisées dans ce document: Bilan activite Agrotic Services 2016

Parmi les faits marquants de l’année:
- pérennisation du rôle d’accompagnement à travers les actions de prestation
- poursuite de l’alternance avec 5 contrats de professionnalisation en 2016: là encore le modèle fonctionne bien grâce aux liens privilégiés créés avec les entreprises
- développement des activités d’enseignement en lien avec les entreprises : projet AgroTIC, challenge, séminaires, etc.
- Structuration du Mas Numérique
- Conclusion de l’année 2016 par le lancement de la Chaire AGROTIC

Une matinale en lycée agricole sur les défis de l’agriculture connectée

Le Lycée agricole de Rodhilan s’intéresse au  numérique: la matinale de ce vendredi 21 avril était sur le thème « Les Défis de l’Agriculture Connectée ».

Une majorité d’étudiants du lycée été présents à cette occasion, où 2 tables rondes se sont succédées:

– l’une sur les enjeux du numérique et de la formation où étaient représentés la chambre d’agriculture du Gard, le lycée agricole de Rodhilan, Montpellier SupAgro avec AgroTIC et le Mas Numérique, et le pôle de compétitivité Qualimed.

– l’autre sur des exemples de solutions innovantes pour les agriculteurs avec ITK, la Chambre d’agriculture d’Occitanie, SIKA, Naïo et BRL.

Ces échanges ont été suivis de démonstrations sur le terrain de Oz (Naïo), PICORE (SIKA) et de Mes Parcelles (Chambre) .

20170421_092044 (2)

20170421_101405 (2)Démonstration du robot de désherbage Oz

20170421_103316 (2)

Démonstration de l’application smartphone PICORE pour le suivi des débits d’un pulvérisateur

 Une bonne occasion de rassembler étudiants, entreprises, enseignants et chercheurs autour des problématiques du numérique en agriculture, et des enjeux pour la formation!

Des nouvelles technologies au service des élèves en élevage laitier

Dans les Côtes-d’Armor, l’exploitation laitière du Lycée de Pommerit propose depuis 2015 à ses élèves des outils innovants: « Le métier d’éleveur laitier est une fonction à haut niveau de technicité et de maîtrise », assure Marc Janvier, directeur.

L’objectif est double:
– pédagogique car les technologies sont sources de motivation pour les élèves du lycée
– une vitrine professionnelle et moyen de démonstration de la valeur ajoutée des solutions numériques en terme de confort, à la fois pour les éleveurs, mais aussi pour les animaux.

L’article ici

Enquête: les offres en prestation de drone agricole aux chefs d’exploitations

En plus de constater que l’offre en prestation de drones n’a pas évolué par rapport à l’année dernière, un sondage de l’Institut ADquation auprès de 401 chefs d’exploitations montre que les agriculteurs reçoivent ces propositions de prestation:
1. par une coopérative
2. par une chambre d’agriculture
3. par un négoce
4. par une société spécialisée.
Les sondés ont été moins de 20% à avoir reçu une proposition de prestation. Un autre constat est aussi que plus la surface est grande, plus il est probable de recevoir une offre de prestation par drone.

L’article ici