Utilisation de l’aggrozouk en culture maraîchère

Au delà d’un nom que l’on associerait volontiers à un genre musical antillais, l’aggrozouk est en réalité une sorte de tracteur à pédale permettant de travailler sa parcelle en ayant tous ses équipements à portée de main. On est à mi-chemin des robots de type Naïo (dont on retrouve un peu le format), mais en conservant une intervention humaine. Comme dit dans l’article de la Manche Libre de cette semaine, cela se prête plus à des exploitations de petite taille.

http://www.lamanchelibre.fr/actualite-360977-insolite-manche-ce-maraicher-bio-utilise-l-aggrozouk-un-drole-de-tracteur-a-pedales

Big Data et bande dessinée

Dans_l_ombre_de_la_peur

LeMonde.fr nous offre ce mois ci les premières pages de la BD « Dans l’ombre de la peur » de Michael Keller et Josh Neufeld, qui traite du Big Data dans nos vies quotidiennes, et de ses interactions avec notre vie privée. Y sont traités des sujets tels que l’internet des objets, les liens entre données et assurances, les google cars, les programmes de fidélités, les produits gratuits, l’éthique des entreprises utilisant des données… Bref, en quelques pages, c’est déjà dense !

C’est à retrouver ici : http://www.lemonde.fr/pixels/visuel/2017/03/01/dans-l-ombre-de-la-peur-les-premieres-pages-de-la-bande-dessinee-sur-le-big-data_5087281_4408996.html#/chapters/01/pages/31

La géographie dans Astérix

En préambule, ceci n’est pas le fruit de mes recherches mais la mise en forme de notes prises lors d’une conférence du même nom pendant le Festival International de la BD d’Angoulême 2015 et présenté par une classe de prépa littéraire. Bonne lecture :)

Image du début de la BD

Image du début de la BD

Lire l’article complet : http://www.agrotic.org/blog/la-geographie-dans-asterix/

La carte des combats écologiques

…Ou plus exactement : l’Atlas Mondial de la Justice environnementale (http://ejatlas.org/), lancé par le projet européen EJOLT (Environmental Justice Organisations, Liabilities and Trade) il y a deux ans, qui recense les conflits environnementaux de par le monde. On retrouve ainsi des conflits connus (déforestation en Amazonie, exploitation des sables bitumineux au Canada,…) mais aussi d’autres moins connus tels que les conflits d’accès à l’eau dans le nord de l’Inde, ou les forages pétroliers en Nouvelle Zélande.

Capture d’écran 2016-02-05 à 09.47.49

Cette carte est encore loin de l’exhaustivité, notamment quand on regarde la France, où on voit bien que le nuage des problèmes écologiques s’est lui aussi arrêté à la frontière, mais elle est continuellement complétée. Cela se fait à l’aide d’universités et d’ONG d’une vingtaine de pays différents. Pour l’heure 1671 conflits sont renseignés.

Ces conflits peuvent être liés à plusieurs catégories : au nucléaire, à l’extraction de minerai, à la gestion des déchets, aux conflits sur les gestions territoriales, aux énergies fossiles, à la gestion de l’eau, aux constructions, au tourisme, à la biodiversité ou encore aux industries. Toutes ces catégories étant ensuite subdivisées pour pouvoir être étudiées plus précisément.

Des filtres sont ensuite applicable pour trier tout cela, ce qui permet de voir que l’Inde est le pays avec le plus de conflits renseignés (220, contre seulement 13 en France), que la compagnie la plus liée à des conflits (renseignés) est la Nigerian National Petroleum Compagny (41 implications dans des conflits)…

Chaque point est très renseigné, une fiche se déploie lorsque l’on clique sur un conflit et permet de détailler les différents aspects du conflit, et, si cela existe, la façon dont le conflit s’est résolu.

Capture d’écran 2016-02-05 à 10.35.39

Exemple de la fiche concernant le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes

 

Une compagnie japonaise souhaite créer la première ferme-robot

Le japon est déjà connu pour sa propension a robotiser beaucoup de ses activités, et d’avoir une agriculture très avancée en ce qui concerne l’agriculture intensive. La jonction des deux nous amène aujourd’hui un projet assez impressionnant.

Spread, compagnie japonaise de production maraichère, va ouvrir une extension pour une de ses fermes produisant des salades, avec la particularité d’être complètement entretenue par des robots.

La partie incombant aux mains humaines sera la plantation et la surveillance des jeunes plants. Les robots quant à eux feront tout le reste : replantation des jeunes pousses, irrigation, taille et récolte. Le système permettra en outre de contrôler l’humidité, la température, les niveaux de CO2, les sources de luminosité, et pourra stériliser l’eau.

L’innovation va permettre de passer de 21 000 laitues produites par jour à 50 000, d’après Spread. L’objectif à 5 ans étant de produire 500 000 laitues quotidiennement.

Cette ferme expérimentale se veut un modèle dans la gestion de ses ressources : utilisation de LED, réduisant la consommation électrique d’un tiers, et 98% de l’eau d’irrigation sera recyclée. Les plants seront repartis sur une surface de 4 000 mètre carré, dans des étagères allant du sol au plafond.

3258

Les étagères où sont cultivées les salades.

L’étape suivante sera de développer d’autres de ces fermes-robot au Japon puis à l’étranger.

« Notre ferme peut devenir un modèle pour d’autres, mais notre objectif n’est pas de remplacer le travail humain, plutôt de développer un système ou les humains et les machines travaillent de concert. Nous souhaitons générer de l’intérêt pour l’agriculture, surtout auprès des jeunes » précise ainsi JJ Price, Global Marketing Manager chez Spread.

3861

Les humains travaillant sur la ferme ne s’occuperont plus que de la plantation et la surveillance des jeunes pousses.

 

L’article complet se trouve ici : http://www.theguardian.com/environment/2016/feb/01/japanese-firm-to-open-worlds-first-robot-run-farm

Une étape de plus dans l’automatisation, ou une innovation de rupture ?

Tous les chemins mènent à Rome…

… C’est en partant de cette maxime que le « moovel lab » de Stuttgart a créé des cartes montrant toutes les routes permettant de rejoindre Rome, sur une base des routes d’OpenStreetMap.

En Europe, cela donne pas moins de 486 713 points de départs ! Le petit plus : l’algorithme de sélection des routes fait que plus une route est utilisée par des chemins différents, plus celle ci est épaisse. Cela confère un véritable côté bassin versant à l’Europe.

Tous les chemins mènent à Rome… En Europe !

Pour visualiser toutes les routes dans le détail : http://roadstorome.moovellab.com/maps/roads-to-rome/#3.36/50.89/16.10

Et pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, les allemands ont reproduit leur idée… en utilisant les différentes Rome aux US, avec les capitales européennes, les capitales des états américains….

Tous les chemins mènent à Rome… Version US

 

Enfin, tous leurs beaux travaux sont visualisable ici : http://roadstorome.moovellab.com/countries

 

Have fun !

 

Offre d’emploi ingénieur agronome pour Ferrero, avec dimension machinisme agricole

Si cette offre vous intéresse, je peux vous mettre en relation avec le service de recrutement. Ne regardant pas de façon régulière les commentaires du blog, vous pouvez m’envoyer un mail à stephane@termatiere.com.

« In order to reinforce its Central Raw Materials Supply Department, we are seeking an:

Agronomist / Agricultural Engineer

The hired candidate will operate from the Head Quarters and will support important projects targeted at improving agriculture activities, mainly for hazelnut cultivation.

He/she will be asked to prepare and submit regular reports and to be in constant communication with project coordinators and project managers.

Main Tasks and Activities:

  • drafting and managing laboratory and field research projects
  • planning daily operations, laboratory screening and data analysis activities
  • planning and carrying out data analysis and modeling on long-term base
  • checking new varieties in diverse terrains and environments
  • improving cultivation techniques
  • promoting new agricultural techniques
  • carrying out research about machinery and agricultural equipment

Requirements:

  • degree in Agricultural Sciences/Agricultural Engineering or similar
  • at least 2 years’ experience in agricultural projects/research
  • data collection and analysis skills
  • computer skills (Excel, GPS software, etc…)
  • fully proficient in English, good command of Italian would be a bonus
  • available for frequent worldwide travel
  • available for relocation abroad and interested in an international career
  • good interpersonal skills, team working capabilities, flexibility, able to match a technical approach with a business oriented context

Job Location: Luxembourg with frequent worldwide travel »

Rendez votre déguisement crédible grâce à Arduino !

Halloween vient de passer, et c’est l’initiative d’un fan de Thor (du comics Marvel éponyme) qui nous intéresse ici.

En effet, ce dernier à su recréer le marteau de la divinité, le Mjolnir, le rendant impossible à soulever par d’autres que lui même. Derrière tout ça se cache un astucieux montage comprenant un aimant, un capteur d’empreintes digitales, le tout relié par un capteur Arduino.

La vidéo qu’il a réalisée est ci-dessous.

 

Drone de berger

Les drones sont en ce moment dans leur phase ou tout le monde expérimente un peu ce qu’il est possible d’en faire.

Ici, c’est le cas d’un éleveur Irlandais (Paul Brennan) qui a l’instar d’Amazon qui remplace ses livreurs par des « Aéronefs qui circulent sans personne à bord » (sic) a décidé de remplacer… son chien de berger ! Le bruit du drone suffisant à apeurer les moutons et à les faire se déplacer. La vidéo parle d’elle même :

SHEP the drone remplacera-t-il les chiens de bergers ? Rien n’est moins sûr, mais l’utilisation n’en est pas moins amusante !

Conférence européenne sur les TIC en Agriculture

Résumé de ce que vous pourrez trouver à cette conférence (en anglais) :

« The main objective of the conference is to promote the exchange of experiences among non-profit, research and business professionals, as well as the development of the international relations. The event provides a forum for agriculture involved practical and academic players, to discuss the actual questions of education, research, development and application of Information Technologies in Agriculture and Rural Development with publishing the recent results. The official languages of the conference are English and Hungarian (without translation). »
Topics :
  • Big data
  • Information systems
  • Bioinformatics
  • Cloud computing and services
  • Collaborative working environment
  • Decision Support Systems, Modelling and simulation
  • Ecological modelling
  • Education/Training programs and development
  • E-learning
  • Food safety and traceability
  • Future Internet in the agri-food sector
  • Information and communication technologies for rural areas
  • Information systems
  • IT and innovation in agri-food sector
  • Mobile technology applications
  • Precision agriculture, GIS, RS
  • Web services, portals and Internet applications
  • Wireless sensor networks

 

Cette conférence aura lieu à Debrecen (Hongrie). Plus d’information sur le site : http://nodes.agr.unideb.hu/conferences/index.php/ai2014/ai2014

Si quelqu’un y va, ou sais comment récupérer les supports, une fois de plus je suis intéressé ! Merci par avance.

Découvert sur la newsletter de Guy Waksman.

Edit 02/12 : Les liens des présentations sont désormais disponible à cette adresse : http://nodes.agr.unideb.hu/conferences/index.php/ai2014/ai2014