Offre de stage: Amélioration du contrôle qualité des récoltes dans les bananeraies

Contexte

Le potentiel de conservation des bananes à la récolte est critique pour l’export de cette marchandise. En effet, la banane ne se conserve pas au froid et la maturité trop avancée de quelques fruits risque de déclencher le mûrissement des bananes à proximité par dégagement d’éthylène. Le risque étant de déclencher le mûrissement des cargaisons pendant le transport. Le choix de la date de récolte est donc primordial et doit être réalisé avec grande précaution.

En pratique, la date de récolte des régimes dans les plantations dépend du calibre (= diamètre) des bananes ou de leur âge physiologique si le calibre n’est pas atteint assez rapidement. Cette règle de décision permet de limiter les risques de maturité précoce pendant le transport. Les relations entre l’âge du régime, son calibre et le potentiel de conservation sont très empiriques. Elles ont été établies par le CIRAD dans les années 80 et n’ont pas évoluées depuis.

Sujet proposé

Au cours de ce stage, il est proposé d’évaluer l’intérêt d’un indicateur de potentiel de conservation des bananes, la durée de vie verte (DVV), pour optimiser le choix de la date de récolte des régimes de bananes. Trois objectifs principaux sont attendus :

  • Faire un diagnostic (i) du protocole de mesure de la DVV et (ii) de l’utilisation de cette information pour contrôler la qualité des récoltes
  • Identifier les facteurs agronomiques qui affectent la DVV. L’instrumentation nécessaire à l’acquisition de données sur l’état des bananiers sera disponible sur place (suivi de croissance, suivi de conditions météorologiques, protocoles de qualification de la vigueur des bananiers).
  • Evaluer l’intérêt d’échantillonner les fruits selon les zones de vigueur de la plantation.

En fonction de l’avancement et de l’intérêt du stagiaire, d’autres missions pourront être confiées.

Encadrement

Ce stage viendra en appui à une thèse en cours avec la Compagnie Fruitière et se fera dans une bananeraie au Cameroun. Le suivi méthodologique sera assuré par le thésard et l’encadrement quotidien sera assuré par un ingénieur agronome sur place.

 Profil recherché

  • Etudiant(e) en agronomie (M1 ou M2) ou en année césure.
  • Intérêt fort pour le suivi expérimental et la recherche appliquée.
  • Adaptation, sens pratique, esprit d’initiative, ouverture d’esprit
  • Intérêt pour le traitement et la valorisation de données de production

Les plus

  • Connaissance des outils SIG
  • Traitement et valorisation de données

Contact: j.lamour@fruitiere.fr

[Stage de fin d’études] Géolocalisation de la réglementation agricole pour évaluer ses impacts sur les pratiques et les stratégies des systèmes d’exploitation

Contexte du stage :

Primé lors du hackathon e-agriculture de la Loupe (2015), le projet TRAPEZES (TRAnsparence à l’échelle ParcellE des Zonages réglementairES) vise à géolocaliser la réglementation agricole pour permettre à chaque acteur d’évaluer l’impact de la réglementation sur les facteurs de productions de l’agriculteur (possibilités d’assolement, d’interventions azote/produits phytosanitaires)

Objectifs du stage et résultats attendus :

Piloté par un comité exécutif, le stagiaire aura pour mission, en se basant sur le travail déjà réalisé, de réaliser un outil opérationnel. Ses missions seront les suivantes :

  • Synthèse réglementaire basée sur une analyse des directives et arrêtés existants (ex : directive Nitrate, arrêté préfectoral)
  • Création et alimentation d’une base de données (EXCEL ou géo spatiale),
  • Réalisation d’un prototype sur un périmètre fonctionnel limité,
  • Test de l’outil avec un public test

Profil attendu :

  • Niveau Bac+5 en agronomie/agriculture (Master 2, Agri, Agro)
  • Intérêt et connaissances des enjeux liés à la réglementation sur les pratiques agricoles
  • A l’aise avec les outils informatiques (notamment EXCEL).
  • Une connaissance des bases de données géo spatiales serait un plus
  • Bonnes capacités d’analyse et de synthèse, capacité à travailler en autonomie

Contact :

Théo-Paul HAEZEBROUCK – theo-paul.haezebrouck@acta.asso.fr

Offre de stage : Stage de fin d’études – Géolocalisation de la réglementation agricole

[Stage 4 mois] Création d’un site web interactif : Exploration des données de la chambre climatique de Sense-City

Dans le cadre d’un projet de Smart City (ville « intelligente » grâce à de nombreux capteurs,
Plusieurs éléments sont demandés au stagiaire sur la construction d’un site web :
– Au niveau de la communication: donner à voir les données et mesures des différents capteurs sous forme de webmap,
– Au niveau sémiologie : proposer des symbolisations pertinentes et originales de la mini-ville,
– Au niveau opérationnel : récupérer les mesures et générer des cartes de façon automatisée.

Cette offre s’inscrit dans le cadre de l’Equipex Sence-City.
Les candidatures (CV et lettre de motivation) sont à envoyer avant le 27 janvier 2017 à Anne Ruas (anne.ruas@ifsttar.fr) et à Laura Pinson (laura.pinson@ifsttar.fr).

Plus d’infos et modalités : stage-sense-city_master

NewFarm Agriconsult recherche un collaborateur Agronome

NewFarm Agriconsult  : Entreprise wallonne spécialisée dans le traitement des données agrométéo à la parcelle et mettant des outils d’aide à la décision à disposition des acteurs du secteur agricole
RECHERCHE COLLABORATEUR (-TRICE) AGRONOME

Profil:
 Compétences en productions végétales et protection des cultures
 Compréhension du milieu agricole
 Connaissance des technologies internet
 Motivé, rigoureux et responsable

Fonction : en tant qu’adjoint au gérant vous contribuez à :
 L’implémentation d’objets connectés dans les fermes
 L’utilisation de la modélisation pour améliorer :
a) La prévision et le suivi des maladies et ravageurs en culture
b) Le positionnement des traitements phytosanitaires
c) L’optimisation de la fertilisation et de l’irrigation
 La communication technique via la plateforme internet

Offre:
Travail en Wallonie et en France
Bureau en région Namuroise

Consulter l’offre complète

 

Stage technologies pour l’analyse de la qualité fourragère sur prairie

Société : Groupe Roullier
Lieu : Valence
Missions : tester, améliorer et valider des technologies prometteuses développées et maîtrisées par une société partenaire sont des pistes d’exploration pour analyser la qualité fourragére des prairie.
Le stage se déroulera au sein de la société partenaire et s’articule autour de plusieurs objectifs :

  • Une phase d’étude bibliographique sur les outils et méthodes existants pour identifier et caractériser une qualité fourragère ;
  • La mise en place et le suivi d’essais agronomiques, la gestion des campagnes de mesures et le traitement des données générées tout au long du stage ;
  • En fonction des résultats obtenus, l’étudiant proposera une ou plusieurs méthodes adaptées aux besoins du groupe.

Toutes les informations pour candidater : sujet_stagetic

iTK recherche un stagiaire en analyse d’images satellitaires et modélisation agro (vigne)

iTK développe et commercialise l’OAD Vintel, qui permet le suivi en continu du potentiel foliaire grâce au couplage de différents modèles sol-vigne-atmosphère. Dans ce cadre, l’entreprise recherche un stagiaire afin de confronter aux variables simulées par le modèle Vintel un ou plusieurs indicateurs alternatifs de l’état hydrique. L’accent sera mis en priorité sur l’utilisation d’images satellitaires.

Entreprise
itk est une entreprise de recherche et développement qui élabore et commercialise des outils d’aide à la décision (OAD) pour l’agriculture. Parmi ses nombreux outils, Vintel s’adresse aux professionnels du secteur viticole désirant suivre le statut hydrique de la vigne et d’optimiser des apports en eau à l’échelle de parcelles irriguées.

Sujet
Recherche d’alternatives aux mesures de chambre à pression pour l’évaluation d’un OAD destiné au pilotage du statut hydrique de la vigne

Contexte
La connaissance de l’état hydrique de la vigne est une donnée essentielle à la gestion du vignoble tant sur le plan quantitatif (rendement) que qualitatif (type de vin produit, saveur, profil organoleptique). Les viticulteurs disposent de plusieurs leviers leur permettant de gérer l’état hydrique de leurs parcelles, parmi lesquels le choix du matériel végétal (porte-greffe, cépage) et du mode de conduite (enherbement, charge en fruits, mode de palissage, opérations en vert). Selon les contextes législatifs et climatiques, l’irrigation peut représenter un levier supplémentaire (ex : Languedoc), voire indispensable (ex : Californie).

Le potentiel hydrique foliaire est l’un des indicateurs de référence du statut hydrique, mais sa mesure sur le terrain à l’aide d’une chambre à pression pose plusieurs problèmes. Fastidieuse et difficile à mettre en œuvre sur de grandes surfaces, elle est également sujette au biais introduit par l’utilisateur et les conditions atmosphériques lors de l’observation. Dans la pratique, seul un nombre limité de mesures peuvent être réalisées au cours de la saison. Ces contraintes nourrissent une demande croissante d’outils de précision destinés au pilotage hydrique de la vigne.

itk développe et commercialise depuis plusieurs années l’OAD Vintel, qui permet le suivi en continu du potentiel foliaire grâce au couplage de différents modèles sol-vigne-atmosphère. Ces modèles fonctionnent à partir d’un certain nombre de variables d’entrée définies à l’échelle de la parcelle (texture de sol, profondeur racinaire…). Compte-tenu des incertitudes liées à l’estimation de ces variables, des mesures de chambre à pression restent néanmoins nécessaires lors de la première année d’utilisation du logiciel afin de contrôler le bon fonctionnement du modèle et d’ajuster si besoin les valeurs de certaines variables difficiles à estimer sur le terrain.

Dans une optique de commercialisation à plus grande échelle, il apparaît nécessaire de simplifier et accélérer cette phase de contrôle/ajustement du modèle. Plusieurs alternatives à la chambre à pression sont actuellement envisagées telles que l’utilisation d’indices de végétation (ex : NDVI) et/ou de température du couvert (ex : CWSI). Des données de conductance stomatique (mesurée par poromètre), d’humidité du sol (mesurée par sondes capacitives) ou encore de croissance des rameaux (estimée visuellement) pourraient fournir une autre base d’indicateurs. Un travail approfondi est nécessaire pour déterminer dans quelle mesure ces indicateurs alternatifs peuvent ou non être comparés aux variables de sortie du modèle (potentiels foliaires de base et à midi, disponibilité en eau du sol) au cours de la saison.

Objectif général

L’objectif principal est d’élaborer une méthode permettant de confronter aux variables simulées par le modèle (potentiels foliaires, disponibilité en eau du sol, croissance végétative) un ou plusieurs indicateurs alternatifs de l’état hydrique. En fonction des données disponibles, l’accent sera mis en priorité sur l’utilisation d’images satellitaires et l’analyse d’indices de végétation.

Il est précisé que l’objectif de ce stage n’est pas la commercialisation d’une nouvelle fonctionnalité mais bien un travail de prospection sur la possibilité d’intégrer de nouvelles sources d’information à l’OAD Vintel.

Objectifs spécifiques

Elaboration d’un ou plusieurs indicateurs de suivi de l’état hydrique (autres que le potentiel foliaire) pouvant être confrontés aux variables du modèle. Pour l’élaboration de ces indicateurs, plusieurs technologies ou sources d’information pourront être combinées ou mobilisées simultanément.
Traitement des données disponibles et application de l’indicateur retenu sur des parcelles commerciales en Europe (France, Italie) et aux Etats-Unis (Californie).
Conclusions sur les possibilités de simplification et d’accélération du processus de contrôle/ajustement du modèle lors d’une première année d’utilisation.
Conclusions sur les possibilités de spatialisation des informations fournies par l’OAD (passage à une échelle intra-parcellaire).

Conditions
Date : à partir de Janvier 2017

Localisation : Locaux d’iTK près de Montpellier, à Clapiers (proche bus et tramway)

Rémunération : Gratification légale

Dans le cadre de sa politique de diversité et dans le respect de la loi, l’entreprise est ouverte aux candidatures de personnes en situation de handicap.

Profil du candidat recherché : Vous avez un niveau Bac+5 (Master 2 ou école d’ingénieur 3ème année) et montrez un intérêt pour l’agronomie et les nouvelles technologies.

Vous savez être force de proposition et faites preuve d’autonomie sur le plan technique. Vous avez des notions de programmation (Matlab ou autres) et de statistiques, et êtes familier des outils associés aux SIG et au traitement d’images. Idéalement, vous possédez aussi de bonnes connaissances en agronomie et/ou viticulture.

Intégré au sein de l’équipe de modélisation, vous serez en contact régulier avec nos équipes terrain en Europe et aux Etats-Unis. Un goût pour le travail en équipe et un bon niveau d’anglais sont donc demandés.

Toutes les information pour postuler : http://www.itk.fr/poste/master-2-agronomie-modelisation-scientifique/

Offre de stage Ertus consuling / Process2Wine

Offre de stage

Ertus Group est une société de conseil. Elle édite la solution logicielle Process2Wine. Pour développer son offre de viticulture de précision, elle souhaite la simplifier et la rendre abordable pour des utilisateurs non expérimentés.

Au sein de l’entreprise, plusieurs projets participent à la naissance de cet écosystème de viticulture de précision :

  • Epandage intra-parcellaire de fumures et phytos (projet oiseau) ;
  • Suivi des flottes de tracteurs (gestion fine des itinéraires) ;
  • Développement en partenariat avec l’INRIA[1] d’un outil d’aide à la décision totalement novateur (EXAPTA) destiné aux propriétés viticoles pour leur simplifier l’organisation des travaux ;
  • Relevés d’informations par capteurs localisés (internet des objets)

Le stage proposé vise à imaginer, concevoir et intégrer des outils simples et utiles pour les acteurs de la filière permettant de gérer le niveau intra-parcellaire (cartographie, SIG, relevé automatisé de données) spécialement dédiés aux cultures pérennes. Ecoute des clients, participation à la rédaction du cahier des charges, proposition de réponses concrètes sont les attendus du stage. Les solutions envisagées devront s’adapter aux environnements nomades (smartphone, tablette) et de bureau (SaaS). La thématique directrice pourra être définie suivant l’évolution des projets et les affinités du stagiaire.

Plus d’info :

https://www.process2wine.com/    et    http://www.ertus.fr/

Stage conventionné, basé à Bordeaux.

Contact : olivier.sommier@ertus.fr

[1] Inria est un organisme public de recherche, dédié aux sciences et technologies du numérique.

cdd poste d’enseignant-chercheur, avec un profil de thématicien et une spécialisation télédétection et SIG.

Lieu :
Ecole de Purpan
Le titulaire du poste sera rattaché au Département Sciences Sociales Environnementales et Biodiversité de l’école de Purpan, les missions principales sont les suivantes:
Activité d’enseignant/chercheur
Accompagnement des opérations pédagogiques
Conduite de projets de Recherche appliquée et de prestations de services à caractère contractuel (expérience appréciée)
Profil :
Ingénieur Agri/Agro ou universitaire connaissant l’agronomie, l’économie agricole, les productions végétales, …
Doctorat dans les domaines de la télédétection et de la géomatique
Très bonne maîtrise de l’anglais
Maîtrise des traitements numériques
Expérience drones appréciée
Aptitudes:
Ouverture, curiosité, initiatives
Double intérêt pour le monde de la Recherche appliquée et celui de l’entreprise
Goût pour les missions à l’étranger
Aptitudes interdisciplinaires

L’offre est disponible sur le site de l’APEC offre N°161971617W

Conservatoire du littoral : Stage – Etats des lieux des outils informatiques de l’Initiative PIM

STAGE
Etats des lieux des outils informatiques de l’Initiative PIM (Petites Îles de Méditerranée)

réorganisation de la base de données (BDD) et exploitation des données cartographiques

Délégation Europe et International du Conservatoire du littoral
Aix en Provence (13) – 6 mois

 

CONTEXTE GENERAL
Etablissement public français créé en 1975, le Conservatoire du littoral mène une politique foncière visant à la protection définitive des espaces naturels et des paysages sur les rivages maritimes et lacustres et peut intervenir dans les cantons côtiers en métropole, dans les départements d’Outremer, à Mayotte, ainsi que dans les communes riveraines des estuaires, des deltas et des lacs de plus de 1000 hectares. Investi depuis les années 1990 dans les relations internationales, le Conservatoire du littoral a jusqu’alors concentré ses efforts sur l’assistance aux pays du bassin Méditerranéen, qu’il accompagne dans leur politique de protection et de gestion intégrée des zones côtières. Depuis une dizaine d’année, il coordonne l’Initiative PIM (Petites Îles de Méditerranée), portant spécifiquement sur la gestion d’espaces naturels insulaires de la zone. Cette Initiative allie amélioration des connaissances, réalisation d’actions concrètes sur les îles et partage d’expériences. Afin d’améliorer les connaissances des territoires insulaires, il a notamment été réalisé diverses missions de terrain dans le but d’inventorier les espèces terrestres présentes sur les îlots et de cartographier les fonds marins. L’Initiative PIM a définit une petite île comme une masse de terre de moins de 1000 hectares accueillant a minima une plante vasculaire clairement identifiée et détachée d’une autre zone émergée (éloignée de plus de 5 mètres et avec au moins 50 cm de profondeur dans la passe ou restant détaché à marrée basse), incluant la frange marine qui l’entoure (jusqu’à une bathymétrie de -50 mètres et dans la limite d’un mile nautique autour de l’île). Plus de 1200 petites îles ont été recensées dans le bassin occidental de la Méditerranée.

 

CONTEXTE ET OBJECTIF DU STAGE
Les connaissances sur les territoires insulaires accumulées par l’Initiative PIM sont regroupées dans une base de données (BDD). Chaque île est identifiée par un code-île qui permet de leur associer une série de données géographiques et naturalistes. Cette BDD est plus ou moins alimentée selon les zones géographiques considérées et les réseaux de l’Initiative PIM. Aujourd’hui cette BDD est consultable depuis le site internet de l’Initiative (www.initiative-pim.org). Afin de valoriser cette BDD, il a été imaginé la réalisation d’un atlas encyclopédique. Cet atlas encyclopédique se divise en 14 sous bassin (France méditerranéenne, Corse, Sardaigne, Sicile, Baléares, Espagne Sud-Est, Alboran, Algérie, Tunisie Est, Tunisie Nord etc…) qui eux même se divisent en plusieurs clusters. Un cluster a été définit comme un ensemble d’île comportant des caractéristiques administratives ou naturelles communes. L’atlas encyclopédique regroupera donc des fiches îles, des fiches clusters et une description des sous bassins. Chacune de ces fiches sera illustrée par une ou plusieurs carte(s). Le site internet de l’Initiative PIM regroupe la BDD, un annuaire des experts, une bibliothèque des documents de l’Initiative (rapport de mission, Newsletter etc.), un outil de rédaction collaborative pour les fiches de l’atlas et un annuaire des îles illustré par des pictogrammes synthétisant les données. Ce site bien que fonctionnel, reste complexe. Il constitue une bancarisation importante de données et de documents sur les îles de Méditerranée, sans équivalence à cette échelle. Le site ne comporte pas d’interfaces cartographiques permettant de mettre en valeur les données géographiques de l’Initiative (pointage et délimitation des différentes petites îles de Méditerranée, cartographie marine et/ou terrestre effectuée sur certaines îles, carte produites dans le cadre de l’Atlas encyclopédique etc…).

L’objectif du stage est de restructurer la BDD de l’Initiative PIM sur un serveur dédié « au Conservatoire du Littoral » et de créer un lien avec les outils cartographiques afin de produire des supports visuels de synthèse. Cette restructuration devra être pensée selon les besoins des usagers et en considérant les enjeux techniques et financiers. Il faudra aussi imaginer l’intégration de ces outils sur un futur site internet.

 

Consulter l’offre complète

Stage M2 : Développement d’outils numériques pour la filière apicole de Nouvelle-Calédonie

CONTEXTE
La filière apicole de Nouvelle-Calédonie a connu au cours de ces 10 dernières années une progression moyenne de 245%. Le rucher calédonien compte environ 9000 ruches. Trois sous espèces d’Apis mellifera ont été introduites sur le territoire : A.m. mellifera, A.m. ligustica et A.m. carnica. L’importation de matériel biologique est interdite depuis 1997. Le caractère isolé de l’archipel qui couvre 18000 km2 et le peu de monoculture intensive y créent un contexte favorable
au développement de l’abeille domestique. Le phénomène de Colony Collapse Disorder n’a jamais été identifié. Le parasite varroa est encore absent du territoire malgré sa présence en Nouvelle-Zélande, Vanuatu, Australie et Papouasie-Nouvelle-Guinée. La maladie du couvain la plus grave recensée en Nouvelle Calédonie est la loque américaine (LA).
Le CPA a pour missions principales la sélection génétique, la transmission des bonnes pratiques apicoles, la coordination de la veille sanitaire et la connaissance des milieux mellifères. Les projets du CPA sont conduits en partenariat avec la profession apicole, les services techniques des collectivités, la Direction des Affaires Vétérinaires, Alimentaires et Rurales (DAVAR) de la Nouvelle-Calédonie. La quantité d’information gérée par le centre a été décuplée ces dernières années, avec notamment le développement de l’outil de veille sanitaire, le « Réseau d’Épidémiosurveillance Apicole » qui centralise les déclarations de ruches des apiculteurs. Afin de mieux gérer l’information, il est nécessaire pour le centre d’évoluer vers une base de données intégrée centralisant toutes les composantes d’un apiculteur et pouvant être utilisée par les différents membres de l’équipe du centre.

SUJET DE STAGE
Ce stage à deux objectifs distincts :
– Concevoir une base de données apicole qui permettra de suivre les apiculteurs sur les différents niveaux d’intervention du centre : suivi sanitaire, suivi technique, formation, géolocalisation des ruchers…Cette base de données sera utilisée par un minimum de 6 personnes différentes, évoluant sur des environnements windows ou Mac.
– Concevoir une application mobile de suivi des ruches du CPA, sur la base d’un prototype opérationnel conçu en interne en 2015 sur FileMakerPro et utilisable sur iPad avec FileMakerGo. Cette application – de type base de données ou autre – intégrera les paramètres de suivi nécessaires à la gestion d’une exploitation de 150 à 200 colonies, orientée vers la sélection génétique, la production et la traçabilité des reines. Le stagiaire réfléchira également sur les protocoles ou méthodologies permettant d’analyser et d’interpréter les données acquises. Pour ces deux actions, le stagiaire devra réaliser une phase préalable d’analyse des besoins de l’équipe, avant de proposer une solution technique et de concevoir des outils opérationnels adaptés au fonctionnement du centre.

 

Consulter l’offre complète