Le CNES annonce 100 millions d’utilisateurs pour Galileo

Galileo (et EGNOS) constitue indiscutablement une opportunité unique pour améliorer la localisation des interventions et des observations pour l’agriculture. Il s’agit d’ailleurs d’un thème d’intérêt qui a été retenu (entre autres) par les entreprises de la chaire AgroTIC lors d’un atelier de réflexion organisé dans la cadre de la journée des membres (le 30 Janvier 2018). Le lendemain, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, dans le cadre du Conseil d’administration de l’European GNSS Agency, présentait Galileo d’un point de vue opérationnel, avec une perspective axée sur la performance du système, la continuité des services et l’adoption par le marché. Il annonçait en particulier que Galileo s’était désormais installé dans notre quotidien, comme en témoignent les diverses applications qui lui sont liées : les smartphones de dernière génération proposent les services Galileo et les développeurs de véhicule autonome s’en servent également. Au total, Galileo compte aujourd’hui près de 100 millions d’utilisateurs ! Avec EGNOS (European Geostationary Navigation Overlay Service), l’Europe a aussi acquis une expérience cruciale dans la navigation par satellite et développé une véritable expertise technologique. EGNOS fournit des services de correction (entre autres) et sa mise à niveau permettra dès 2020 d’améliorer progressivement les performances du GPS et de Galileo. Cette solution a déjà trouvé ses utilisateurs puisque les Easy Jet et Air France, ainsi que l’aéroport Paris-CDG ont déjà annoncé leur intention d’y faire appel. Fin 2017 a aussi été couronnée de succès pour Galileo puisque le 28 novembre, la première assemblée des utilisateurs Galileo s’est tenue à Madrid et le 12 décembre, quatre nouveaux satellites ont été lancés depuis le Centre Spatial Guyanais.

On pourra lire le communiqué de presse du CNES à ce sujet : https://presse.cnes.fr/fr/51eme-reunion-du-conseil-de-la-gsa-galileo-compte-pres-de-100-millions-dutilisateurs-marseille

 

Laisser un commentaire
You must be logged in to comment.