Les premiers pas de la robotique aérienne

robot_aérien

 

Sources : lejournal.cnrs.fr

Dans son journal en ligne (CNRS journal), le CNRS fait un petit état de l’art des prototypes de drones utilisés pour la robotique. Plutôt dédié à de l’inspection et de la réparation d’urgence en milieu difficile. On se prend à rêver de possibles applications en agriculture comme par exemple l’ inspection/manipulation sur des réseaux d’irrigation.

 

Offre d’emploi : Carbon Bee recherche un ingénieur agronome ! (Poste pourvu)

La société Carbon Bee recherche un ingénieur agronome pour développer son expertise agronomique au sein de sa filiale dédiée aux applications Agriculture de précision.

Vous serez amené à intervenir sur plusieurs plans :
– Développement produit, autour de la solution AQiT-sensor et AQiT-map, en amenant votre
connaissance du métier pour faire le bon produit, qui va répondre aux bons usages.
– Développement des solutions de démonstrateurs et de tests internes, à travers un réseau de
parcelles de tests.
– Gestion d’affaires clients, en intervenant sur les protocoles expérimentaux, et l’organisation des
acquisitions de données terrain.
– Intervention sur des projets de recherche, en appui à l’équipe Intelligence Artificielle.

Il s’agit d’un poste en CDI basé à Valence (Drome) et à pourvoir dès avril 2017.

Les détails sur la société et les modalités de recrutement sont disponibles sur l’offre suivante :
Offre_CarbonBee

26 émes journées de la recherche à l’IGN

Chaque année, les journées de la recherche de l’IGN réunissent chercheurs et spécialistes de l’information géographique. Plateforme d’échange et de réflexion, cet évènement rassemble des experts de disciplines aussi variées que la cartographie, le traitement d’images, ou encore la géodésie.

Les 26 émes journées se tiendront Cité Descartes, Marne la vallée, les 23 et 24 mars 2017.

Les sessions :
– Acquisition de données aériennes, occupation du sol et données sur la forêt,
– Constitution et exploitation de référentiels topographiques et de bases de données urbaines,
– Exploitation de données anciennes,
– Références géodésiques et assimilation de données

Toutes les informations pour s’inscrire ou pour télécharger les résumés des interventions : http://recherche.ign.fr/jr/jr17.php

Les SEDIMASTER mettent à l’honneur la formation AgroTIC

sedimaster

Chaque année, une dizaine d’acteurs majeurs du machinisme et des technologies associées décernent le SEDIMASTER à une personnalité qui a beaucoup œuvré dans ce domaine. Dans le jury on retrouve l’ensemble de la profession, depuis les constructeurs et distributeurs (SEDIMA, Axema) jusqu’aux représentants des utilisateurs (APCA, FNCUMA, FNEDT), en passant par les spécialistes (AFJA,..).

Après Gilbert Grenier (SEDIMASTER 2015), c’est Véronique Bellon qui a reçu le SEDIMASTER 2016. Cette distinction récompense son engagement au service du machinisme tant sur le plan de la Recherche, que des liens avec les professionnels et aussi sur le plan de la formation puisque Véronique Bellon a été co-responsable avec G. Grenier de la spécialisation AgroTIC.

L’IFV recrute un(e) ing. double compétent(e) : viti/agro et bio statistiques et systèmes d’information

Missions :

– Participer au suivi expérimental permettant d’assurer la collecte des informations sur un domaine viticole sur la campagne 2017.
– Valoriser les informations collectées lors des millésimes précédents à l’aide des outils et méthodes statistiques appropriées
– Contribuer au développement d’indicateurs agrométéo dans l’objectif d’élaborer des cartes prévisionnelles de risque à l’échelle du parcellaire de l’exploitation viticole pour améliorer les itinéraires de protection.
– Apporter un soutien méthodologique sur le projet VitiOptimum : optimisation du calibrage et du positionnement de stations météorologiques pour l’alimentation de modèles épidémiologiques.

Lieu :

Poste basé en Gironde sous la responsabilité hiérarchique de Marie-Catherine DUFOUR, Directrice du
pôle Nouvelle-Aquitaine.
CDD de 6 mois, à partir du 1er avril 2017. Rémunération selon grille et expérience.

Toutes les informations pour candidater : Offre poste Ingénieur CDD IFV Bordeaux 2017

Le satellite sentinel 2B a été mis en orbite cette nuit !

image_sentinel
Ce satellite vient compléter la constellation qui s’inscrit dans le programme Copernicus de l’agence spatiale Européenne. Composé, entre autre des satellites :
– Sentinel-1A lancé en avril 2014,
– Sentinel-2A lancé en juin 2015,
– Sentinel-1B lancé en avril 2016,

Le couple de satellites Sentinal 2A et 2B devra permettre d’observer la terre avec une grande périodicité. A eux deux, ils fourniront tous les 5 jours des images d’une largeur au sol de 290 km et d’une résolution de 10 à 60 m selon les bandes spectrales allant du visible au moyen infrarouge. Ces images servent un large éventail d’applications : suivi du développement des cultures et forêts, de l’occupation des sols, des pratiques et productions agricoles, des littoraux,… Elles aident les scientifiques à mieux comprendre le fonctionnement et l’impact de la machine climatique. Elles viennent également en appui des humanitaires et gouvernements dans le cadre de situations d’urgence : glissements de terrain, éruptions volcaniques, inondations…
La grande particularité du programme européen Copernicus dont font parti ces satellites est de livrer ces informations en libre accès au public.

Big Data et bande dessinée

Dans_l_ombre_de_la_peur

LeMonde.fr nous offre ce mois ci les premières pages de la BD « Dans l’ombre de la peur » de Michael Keller et Josh Neufeld, qui traite du Big Data dans nos vies quotidiennes, et de ses interactions avec notre vie privée. Y sont traités des sujets tels que l’internet des objets, les liens entre données et assurances, les google cars, les programmes de fidélités, les produits gratuits, l’éthique des entreprises utilisant des données… Bref, en quelques pages, c’est déjà dense !

C’est à retrouver ici : http://www.lemonde.fr/pixels/visuel/2017/03/01/dans-l-ombre-de-la-peur-les-premieres-pages-de-la-bande-dessinee-sur-le-big-data_5087281_4408996.html#/chapters/01/pages/31

Concours de data-visualisation sur les pesticides dans les eaux souterraines: les résultats

Les résultats du premier concours de data-visualisation organisé par le ministère ont été annoncés le 27 février et sont disponibles ici:

http://www.developpement-durable.gouv.fr/concours-data-visualisation-sur-pesticides-dans-eaux-souterraines#

Un grand bravo spécial à Phyt’eau Viz et SuperViz, les AgroTIC sont bien représentés!!!

Ce premier concours a rencontré un grand succès : 54 candidatures enregistrées réparties en 14 équipes, 25 concurrents individuels et 12 projets déposés, dont 9 ont été jugés recevables en application des dispositions du règlement.

On a retrouvé l’ancêtre de la navigation par GNSS pour automobile !

GPS_rouleau

Les débuts de l’automobile et des premiers voyages inter-cités sont rendus difficiles par l’inexistence des panneaux de signalisation. Afin d’éviter les arrêts systématiques destinés à demander son chemin aux autochtones, des systèmes d’aide à la localisation basés sur des cartes en rouleaux dont la vitesse de défilement est asservie au compteur de la voiture ont été très tôt proposés (cf figure). Le principe est simple : il suffit de sélectionner le rouleau (carte) qui correspond au trajet envisagé et de suivre en temps réel les indications fournies. Bien que simple et relativement ergonomique, cette solution présentait de nombreux inconvénients ; il fallait avoir une large collection de rouleaux (mis à jour) correspondant à l’ensemble des trajets possibles, retrouver son emplacement sur le rouleau après s’être perdu constituait un morceau de bravoure qui finissait inéluctablement par demander son chemin à la première personne rencontrée, etc. Cette solution a très vite été supplantée par la mise en place d’un réseau de panneaux de signalisation efficace qui, associé à des cartes routières détaillées, permettait d’assurer une navigation plus robuste. On pourra lire un article détaillé sur cette technique de navigation à l’adresse suivante : https://sciencepost.fr/2017/02/voici-montre-routefinder-lancetre-gps/

Vous serez surpris de voir que les inventeurs de cette idée avaient même imaginé une montre de navigation sur le même principe. L’histoire des technologies pose parfois des questions. A la lecture de cet article, il en vient une immédiate : à l’heure où le système de navigation efficace basé sur le GNSS s’est généralisé, fera-t-on le cheminement inverse en supprimant progressivement les panneaux de signalisation ?