Utilisation pratique du drone en élevage

On en parle peu, mais le drone peut aussi présenter un intérêt dans l’élevage. Une video de web-agri qui présente le témoignage de Didier Mestric, éleveur dans le Morbihan qui fait du drone et de la vidéo en temps réel, une utilisation simple, efficace et agile.


Un drone pour aller chercher les vaches au… par terrenet

Comment la fibre optique vient révolutionner le marché au cadran

C’est un billet publié hier dans wikiagri qui montre comment une connexion très haut débit permet de redynamiser et relocaliser le marché au cadran.visio_vente_au_cadran » A Chénérailles, dans la Creuse, les bovins sont désormais vendus également par internet, en temps réel, avec le marché au cadran d’Ussel, en Corrèze. Une prouesse technologique unique en Europe pour la filière bovine, réalisée grâce à l’arrivée de la fibre optique. Les mardis matins, le foirail de Chénérailles, dans la Creuse, était plutôt habitué au calme. Pourtant, depuis quelques semaines, une nouvelle activité a vu le jour. Les éleveurs de bovins dans un rayon de 30 à 40 kilomètres n’ont plus besoin de transporter leurs animaux à une heure de route en camion. Ils peuvent venir avec leurs bétaillères pour vendre leurs bovins, près de chez eux. Cette évolution a été rendue possible grâce à la fibre optique qui passait à proximité des lieux. Depuis, des installations (caméras, logiciel spécifique, écrans) permettent une visio-vente sur le marché au cadran d’Ussel, en Corrèze. Les acheteurs qui ont fait le déplacement en Corrèze voient les bovins creusois derrière un écran. »

Aller sur wikiagri pour plus d’informations;

Une application pour gérer le tassement de l’ensilage (FRCUMA Ouest)

tassilo

Tassilo est une application proposée par la Frcuma Ouest. Elle est disponible gratuitement sous Androïd et permet de vérifier si le ou les engins qui assurent le tassement d’un silo sont correctement dimensionnés pour assurer un tassement optimal de l’ensilage. L’utilisateur est invité à renseigner le rendement et le débit de chantier de l’ensileuse puis le matériel utilisé pour le tassement. La qualité de tassement est donnée sur une échelle allant de rouge (mauvais tassement) au vert (bon tassement).

L’application est disponible à l’adresse suivante : https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.cuma.application.tasssilo&hl=fr

innovations numériques significatives dans l’industrie de l’élevage en Australie

Le site australien, beef central publie un article de James Nason sur l’état des lieux du numérique pour les exploitations animales australiennes.

Il mentionne des innovations déjà adoptée par les exploitations :
– le systéme de tri et de pesée automatique

– les systémes de suivi du troupeau

– les clôtures virtuelles

Pour consulter l’article : http://www.beefcentral.com/news/big-data-what-is-it-and-what-does-it-mean-for-cattle/

By James Nason, 10 June 2016

Claas propose des remorques auto-chargeuses connectées

CARGOS 9600-9400

source : http://www.claas.fr/produits/recolte-fourragere/cargos-9000

La remorque autochargeuse Claas Cargos, peut contenir jusqu’à 50 m3 de fourrage. Elle est équipée du système d’optimisation du chargement de la benne EFS, mais surtout, elle bénéficie des dernières innovations de Telematics (point 11 sur la photo de ce billet), la solution d’agriculture connectée du constructeur. Elle enregistre ainsi de nombreuses informations que le tonnage d’herbe, le nombre d’heures d’utilisation par jour, la sollicitation de la prise de force, les tonnages transportés… « Des données qui facilitent la facturation ou remplacent le carnet quotidien du chauffeur, mais permettent d’aller encore plus loin ».

Plus d’informations : http://www.web-agri.fr/machinisme-batiment/recolte-distribution/article/embarquez-vers-la-fenaison-connectee-1154-119796.html

La révolution numérique dans l’élevage des bovins allaitants

reussir_bovin

Source : Reussir,  © GoodLuz/123RF.com

Un article de Réussir Bovin Viande qui dresse un état des lieux du numérique en élevage allaitant. L’offre de capteurs, de robots, d’applications se développe à grande vitesse. Comment s’y retrouver et rester acteur de cette révolution numérique ?

 

Une solution connectée pour surveiller les animaux dans les grands élevages extensifs australiens

image_robot_rancher

 

source : newscientist

L’élevage extensif australien se pratique sur des ranchs dons la surface peut avoisiner celle d’un petit pays européen. Dans ces conditions, comment assurer la surveillance des animaux lorsqu’ils sont situées sur des parcelles parfois situées à une journée de route de l’exploitation agricole ? Robot Ranch est un robot connecté qui assure cette mission. On pourra lire cet article du NewScientist qui mentionne ce projet.

Le point sur les robots de distribution du fourrage

Un billet de pleinchamps où l’on apprend :
– que ces robots sont en plein développement,
– qu’en association avec le robot de traite, une exploitation sur 10 est actuellement équipée,
– qu’il existe différentes technologies plus ou moins adaptées aux spécificités de l’exploitation,
– qu’un robot d’alimentation représente un investissement compris entre 150 et 250 k€
– plein d’autres informations intéressantes

A consulter ici : http://www.pleinchamp.com/machinisme/actualites-machinisme/l-appetit-des-robots-d-alimentation

Une stabulation high tech

fiches_DSC_0711

 

source : web-agri

Selon Web-Agri, La station expérimentale de Sourches serait sans doute la stabulation la plus technologique au monde. Initiée par Sanders et le pôle animal du groupe Avril, elle vient d’être inaugurée à Saint-Symphorien dans la Sarthe (72). Ce bâtiment de 220 places rassemble les technologies les plus abouties, telles que l’automatisation de l’alimentation et la pesée précise de chaque aliment ingéré par chacune des vaches.

Paturage de précision : le drone pourrait remplacer l’herbométre

Un article du site agrisalon qui fait un point sur l’utilisation des drones pour évaluer le stocke d’herbe. Une estimation importante pour la gestion des pâturages tournants dynamique.

« …Connaître avec précision le nombre de kilos d’herbe disponibles dans chacun de ses paddocks est l’une des clés du pâturage tournant dynamique. La densité de fourrage est habituellement mesurée à l’herbomètre ou estimée « à la botte » voire « à l’œil ». »

herbometre

 

Herbométre (source : www.agrisalon.com)

« …L’herbomètre est un plateau en plastique coulissant sur un axe gradué qui mesure la densité d’herbe à l’hectare selon la résistance de l’herbe compressée par le poids du plateau. Mais l’outil a ses défauts : les mesures de densité et leur équivalence en kilos de MS/ha peuvent être assez variables selon le type de flore et les saisons. De plus, l’utilisation de l’herbomètre demande du temps. En théorie, il faudrait réaliser une quinzaine de mesures en zigzag dans chaque paddock une fois par semaine. Résultat : bon nombre d’herbomètres restent dans un coin de la laiterie durant tout le printemps !.. » D’autres solutions ont été développées pour palier ces contraintes, on pourra se reporter au billet relatif au Grassometre publié dans ce blog à l’adresse suivante : http://www.agrotic.org/blog/grassometer-un-capteur-et-une-application-pour-estimer-le-volume-de-fourrage/

Cette estimation pourrait dorénavant être mesurée par un drone qui survole l’ensemble des prairies à une vitesse d’environ 3 ha par minute. L’idée enthousiasme le chercheur : « Générer des cartes de biomasse d’herbe avec un drone redonnerait une dimension « techno » à la gestion du pâturage ».