Séance sur l’élevage de précision à l’académie de l’agriculture

élevage_precision

 

cliquer sur l’image ci-dessus pour accéder aux présentations et voir la séance en streaming.

Une association de capteurs pour monitorer son troupeau de vaches

Vel’Phone pour le vêlage, HeatPhone pour les chaleurs, FeedPhone pour les indicateurs d’ingestion et de rumination et enfin San’Phone pour détecter les troubles de la santé : un ensemble de capteurs pour suivre de près les vaches via un smartphone.

Regardez la vidéo pour plus de détails !

Les puces RFID en élevage

Les puces RFID commencent à se faire une place de plus en plus importante dans l’élevage. Elles servent notamment au comptage du nombre de bêtes dans les élevages ovins mais également à identifier les poussins pour un suivi de leur croissance de manière individuelle. En effet, cette technologie permet une lecture à distance (de quelques centimètres à quelques mètres) et à travers la matière, idéal lorsque des agneaux se cachent au milieu du troupeau.

Lisez l’article pour plus de détails !

Les cochons ont droit aux nouvelles technologies

Pigconnect est une nouvelle application pour faciliter les tâches administratives liées aux transports des cochons. L’objectif est de dématérialiser les documents réglementaires et ainsi diminuer les risques d’erreurs et garder la traçabilité.

Une seconde application, Pass’Porc, permet, grâce à une puce insérée dans chaque porcelet et une fiche associée, de suivre les porcs de leur naissance à la sortie de la porcherie.

En plus de ces applications, les truies disposent également de capteurs situés sur leurs boucles d’oreilles. Acti Sow permet de suivre l’activité de l’animal, d’estimer ses dépenses énergétiques et donc d’en déduire sa ration qui sera adaptée. Cette alimentation de précision « homogénéisera le poids des lots, gérera les réserves corporelles des truies et améliorera la vitalité des porcelets nouveau-nés ».

Retrouvez l’article sur l’application Pigconnect , celui sur Pass’Porc et celui sur Acti Sow pour plus d’informations !

Etude: Usages des outils connectés en élevage laitier dans le Grand Ouest

Cette étude a été réalisée en 2015 par l’Idele, en partenariat avec Evolution et Orange.

http://idele.fr/no_cache/recherche/publication/idelesolr/recommends/la-connectivite-des-elevages-laitiers.html

A partir d’enquêtes et d’entretiens, elle s’intéresse à l’élevage laitier dans le Grand Ouest et la connectivité: les résultats sont par exemple des typologies d’éleveurs et d’exploitations, les outils connectés qu’ils utilisent, ainsi que les freins à l’adoption. La vision par les éleveurs de leur métier et de l’avenir est également abordée. Des résultats très intéressants!

Une ferme du « big data » en projet dans le Morbihan

Un article de l’AFP traite du projet de l’entreprise Neovia de construire une « ferme du futur ».

Cette ferme expérimentale est programmée pour 2020. Imaginée comme une « vitrine des technologies les plus innovantes dans l’élevage », selon son PDG Hubert de Roquefeuil, elle aspire ni plus ni moins qu’à améliorer le bien-être de l’éleveur, le confort de l’animal et la productivité de la ferme, tout en réduisant son impact environnemental.

N’hésitez pas à lire l’article pour en savoir plus !

Le poulailler du futur

On entend déjà souvent parler des robots dans les élevages laitiers (robots de traite, robot d’alimentation…) mais cet article de Les Echos mentionne également le poulailler du futur. Celui-ci est un projet de l’ANSES. Un bâtiment, implanté sur le site de Ploufragan (Côtes-d’Armor), sera doté de capteurs pour mesurer la température des animaux, effectuer des pesées en continu, déterminer le taux d’humidité des litières afin de limiter les maladies et les épidémies… Il devrait être opérationnel à la fin de l’année 2018.

N’hésitez pas à lire l’article.

Retrouvez plus d’infos sur ce projet avec ce second article.

Un lycée agricole forme ses élèves sur une ferme robotisée

Quoi de mieux pour sensibiliser les futures générations à l’agriculture numérique que de les y confronter le plus tôt possible ?
Un lycée agricole de Côtes d’Armor forme ses élèves sur une ferme laitière automatisée. La traite, l’alimentation et le raclage sont désormais effectués par des robots. Ces installations suscitent beaucoup d’intérêt chez les jeunes et une émulation chez les enseignants. Elles servent également de base d’essai pour plusieurs start-up et de support de formation pour l’apprentissage et la formation continue.

Retrouvez l’article complet ici !

Innov’Space 2017 : Quelques innovations TIC parmi les 47 innovations du Space 2017

Terre-net a publié un billet qui présente les 47 innovations retenues dans le cadre du Space 2017 (salon de l’élevage qui se tient à Rennes du 12 au 15 septembre prochain. Certaines de ces innovations majeures concernent l’utilisation des TIC pour améliorer le confort de l’éleveur ou mieux maîtriser la qualité de certaines opérations. Les exemples d’innovations marquantes que l’on pourra noter dans ce domaine :

Les Zen’Bots : « une communauté de «bots», c’est-à-dire de robots conversationnels, qui dialoguent avec l’éleveur pour simplifier son quotidien et le rendre plus «zen». Ils combinent intelligence artificielle et intelligence métier et comprennent les intentions de l’éleveur par analyse sémantique. Ils se passent le relais entre eux, pour offrir à l’éleveur diverses fonctions spécialisées en langage naturel, en mobilité, en chat vocal ou écrit. »

Easi-scan go : « une nouvelle génération d’équipements ultrasons pour les animaux de ferme. La technologie mise en oeuvre a permis de concevoir un échographe peu énergivore et à basse puissance. Le Wi-Fi à ultra basse latence permet l’utilisation de périphériques Wi-Fi standards comme un smartphone. »

H2O Alert :  » un système de surveillance de la qualité de l’eau en temps réel avec alarme (utilisation mobile) pour les élevages laitiers, à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments. Les capteurs assurent une surveillance permanente de la qualité de l’eau. Ils sont connectés à une application mobile, avec transmission des données sur la qualité de l’eau en temps réel et émission d’alarme si nécessaire.

Taxi lait 4.0 incl. Smart-ID : un mobile qui identifie les veaux via une identification sans fil. Il permet d’alimenter les veaux en fonction de leur âge et selon une courbe d’alimentation pré-établie individuelle.

vigielent : une application qui signale et partage la présence de véhicules lents sur la route. Cette application vise à limiter les accidents impliquant des tracteurs et matériels agricoles qui ont pour origine leur encombrement sur la route, mais surtout une mauvaise prise en compte leur faible vitesse sur la route.

My.luda.farm : un tableau de bord sur smartphone qui collecte les informations provenant des capteurs et des caméras installés dans toute l’exploitation. L’application permet à l’exploitant agricole de vérifier ses caméras, d’allumer et d’éteindre des appareils, de vérifier les clôtures et le niveau des citernes de diesel, directement sur son smartphone. L’application  alerte aussi l’exploitant grâce aux notifications automatiques d’événements et les alarmes.

Symeter : un capteur optique installé dans les silos qui permet d’optimiser le tassement des fourrages ensilés (maïs ou herbe) stockés en silo couloir. le système permet de contrôler le travail en temps réel. Les informations traitées sont alors transmises instantanément à l’opérateur en cabine sur un support mobile (smartphone, tablette) sous forme de cartographie.

France Agricole – « Je géolocalise mes chèvres »

Ce témoignage est intéressant pour une utilisation concrète de la géolocalisation et du smartphone en élevage:

http://www.lafranceagricole.fr/elevage/je-geolocalise-mes-chevres-1,1,1639270030.html

Certes moins authentique que les cloches, un système de géolocalisation sur le collier d’une chèvre permet de suivre en direct  le parcours du troupeau et facilite le métier de ces éleveurs.