[CDD 12 mois] Evaluation géomatique de services écosystémiques à l’échelle régionale

Caractéristiques du contrat :
Date d’affectation sur le poste souhaitée : mars – avril 2017
Durée du contrat : CDD de 12 mois non renouvelable
Quotité de travail : temps plein 100%
Rémunération mensuelle : à partir de 2000 euros brut/mois, en fonction de l’expérience professionnelle
Lieu d’affectation : Principalement l’INRA de Colmar (68), missions de plusieurs semaines à Mirecourt et Nancy

Description du cadre et place de l’agent dans le projet :

La personne recrutée travaillera dans le cadre du volet de recherche 1 du projet INRA-Région PSDR ASTRAL, Acteurs et Services écosystémiques des Territoires RurAux Lorrains, et sera basée à l’INRA de Colmar au sein du laboratoire Agronomie et Environnement. Le projet ASTRAL, vise à évaluer et cartographier les services écosystémiques liés aux changements d’usage des sols, du local au régional et regroupe 6 laboratoires de recherche et 5 partenaires acteurs. C’est un projet interdisciplinaire (Ecologie, Agronomie, Sciences de gestion, Sociologie, Sciences du sol, Géographie) ayant pour finalité opérationnelle de produire des ressources et outils permettant de conduire des réflexions pluri-acteurs pour accompagner les transitions des territoires ruraux lorrains. Le volet de recherche 1 de ce projet vise à caractériser et évaluer un ensemble de services écosystémiques à l’échelle de la région et à une résolution fine. L’évaluation spatialisée et conjointe de ces différents services nous amènera à analyser les compromis spatiaux entre services et à identifier les sous-territoires à enjeux dans la région. La personne recrutée est centrale pour mener à bien ces évaluations. Elle sera en charge du calcul des indicateurs et participera à la réflexion sur les méthodes de caractérisation et d’évaluation ainsi que sur l’analyse des compromis entre services. Elle travaillera en interaction forte avec les chercheurs des différentes équipes dans une vision « aller-retours » entre les résultats et la méthode.

Mission et activités :

La personne recrutée sera en charge de différentes missions déclinées comme suit :
– Obtention, mise en cohérence et suivi des bases de données nécessaires au calcul des indicateurs de services
– Calcul des indicateurs de services écosystémiques à différents grains pour la région
– Mise cohérence des différents indicateurs et des différentes échelles de calcul
– Organisation des résultats et présentations au collectif du projet
– Participation à la réflexion sur le choix et les modes de calcul des indicateurs
– Rédaction de rapports d’avancements sur le suivi de bases de données et les calculs d’indicateurs

Compétences requises et capacités personnelles :

Nous recherchons une personne de niveau master/ingénieur de préférence en géomatique, agronomie, écologie ou informatique ayant de bonnes compétences et une forte autonomie en SIG, calcul scientifique, gestion de bases de données. Les outils préconisés sont ArcGIS et/ou QGIS, R, Access. La personne recrutée devra présenter également de bonnes capacités d’organisation, relationnelles et de communication, et être à l’aise dans un environnement pluridisciplinaire, pluri-acteurs. Des connaissances sur les services écosystémiques, les processus environnementaux, le monde agricole et/ou forestier sont un plus.

Modalités de candidature :

Adressez une lettre de motivation et un cv à : julie.wohlfahrt@inra.fr

Géoséminaire jeudi 2 mars à Montpellier

Les étudiants du Mastère SILAT d’AgroParisTech organisent un géoséminaire le jeudi 2 mars:

La Géomatique pour la synergie entre les acteurs des territoires.

 

Toutes les informations sont sur le site https://geoseminaire.teledetection.fr/

Séminaire utilisateurs QGIS 2016 : appel à Contribution

Le Séminaire QGIS du 1 et 2 Décembre se déroulera sur le thème

« QGIS, un outil adapté à mon métier »

Si vous souhaitez intervenir sur ce sujet, nous vous invitons à vous inscrire sur cet appel à contribution.


afficheqgisuser2016frsmall-01

Stage Télédétection 3D – Cirad, Kenya

Proposition de stage au CIRAD – UMR TETIS 2016

Cartographie des systèmes de culture agroforestiers et analyse de la structure du paysage dans la région de Murang’a au Kenya à partir de données tristéréo à très haute résolution spatiale (Pléiades).

 

Les nouvelles capacités des satellites Pléiades-HR offrent la possibilité d’acquérir simultanément des images multispectrales à très haute résolution spatiale avec 3 angles de vue (forward + nadir + backward), appelées tristéréoscopiques. Il est donc désormais possible d’associer à l’imagerie des attributs à la fois spectraux, texturaux et topographiques (hauteur, élévation), permettant une meilleure caractérisation des différents types de surface et en particulier des milieux arborés.

Dans les projets de développement du CIRAD, on rencontre très fréquemment des paysages agroforestiers plus ou moins complexes, dans des zones géographiques où l’accès à la donnée spatiale est difficile. Nous nous intéresserons en particulier à une zone de production caféière au Centre Kenya, dans laquelle nous souhaitons répertorier et cartographier les différents systèmes de culture à base de caféiers. C’est un cas typique où l’apport des produits issus de la tristéréo Pléiades serait énorme pour permettre de discriminer différents types d’arbres ou plantations, et ainsi d’affiner la typologie des couverts végétaux et optimiser leur cartographie.

Le premier objectif de ce stage est donc d’analyser des images tristéréoscopiques Pléiades acquises en janvier 2015 sur la zone de Murang’a au Kenya (environ 180km2), afin d’en établir la cartographie du paysage agricole : occupation du sol, usage du sol dans les milieux arborés, typologie fine des systèmes de culture agroforestiers. Le deuxième objectif est d’analyser la structure de ce paysage afin d’en retirer des éléments d’écologie du paysage et des statistiques utiles pour le diagnostic agronomique de ce terroir caféier.

Pour ce faire, l’étudiant mettra en œuvre une méthodologie de classification orientée objet, basée sur une segmentation multi-échelle effectuée sous le logiciel Ecognition, suivie de différents niveaux de classification hiérarchique faisant notamment intervenir des algorithmes de type Random Forest et SVM (sous R). Il aura principalement à sélectionner les descripteurs pertinents au regard de chaque niveau de classification (radiométrie, texture, modèle de surface), à définir la typologie adaptée à la problématique et à évaluer les résultats à partir d’informations de terrain et de photo-interprétation. Une fois la cartographie validée, le stagiaire procédera à une analyse spatiale sous QGIS afin d’extraire des indicateurs statistiques et du type écologie du paysage (taille des parcelles, agrégation/dispersion, structure, organisation…) utiles pour le diagnostic du territoire.

 

Selon le profil et la motivation de l’étudiant, une mission de terrain dans la zone d’étude de Murang’a, d’une durée de 3 à 6 semaines, est envisageable : enquêtes de vérité-terrain sur l’usage du sol, mesures de hauteurs d’arbres, mesures de LAI, afin de compléter la base d’apprentissage et de validation du projet.

 

Profil requis : Master 2 ou élève-ingénieur avec spécialité télédétection et techniques spatiales.
Excellente maitrise des principes de la télédétection et de l’imagerie numérique.
Bonne connaissance des milieux tropicaux et agroforestiers en particulier.
Bonne maitrise des logiciels de type ENVI, Ecognition, QGIS …

Aptitudes au travail en équipe. Motivation pour les études exploratoires.

Durée du stage : 6 mois

Rémunération du stage : ~554€/mois pour 35 heures, proratisés à la présence effective du stagiaire. Logement et déplacements à la charge du stagiaire. Accès à la cantine du CIRAD à tarif privilégié.

Organisme d’accueil : CIRAD, département ES, TA C – DIR / B, Campus International de Baillarguet, 34398 Montpellier Cedex 5

Lieu du stage : UMR TETIS, Maison de la Télédétection, 500 Rue JF Breton, 34093 Montpellier

Candidature : envoyer CV + Lettre de motivation à : camille.lelong@teledetection.fr

Concours de géovisualisation et cartographie dynamique

logo FIG

Le salon de la géomatique du Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges propose une vitrine sur les méthodes, outils et technologies pour observer, analyser et représenter l’espace et les territoires. Il accueille des exposants (laboratoires, entreprises), propose des démonstrations et des animations à un public spécialisé ou non.

Il organise la huitième édition du concours de « géovisualisation et cartographies dynamiques » donnant ainsi l’occasion à un large public de découvrir ces multiples formes innovantes, notamment au regard de cartes statiques.

Les candidatures sont ouvertes à tous : industriels, collectivités, étudiants, individuels. Chaque année, 3 lauréats sont récompensés. Les candidatures consistent en un dossier de 2 pages max et sont ouvertes jusqu’au 12 juin.

Plus d’information sur les modalités de participations : http://concours-geovisualisation.imag.fr/

GPS et SIG pour l’expérimentation : les cahiers techniques de l’INRA

L’INRA a mis en ligne un numéro thématique sur l’utilisation des GPS et des SIG pour l’expérimentation. Un ensemble de documents et de ressources qui font le point sur :

- le GPS et les corrections du signal,

- le SIG et ses principes,

- le SIG nomade,

- l’utilisation du satellite et du drone pour l’agriculture, etc.

Un ensemble de documents particulièrement complets et intéressants.

GPS et SIG. Pour la conduite de dispositifs expérimentaux. Vers l’émergence de la communauté métier « GéoExpé »

Numéro thématique publié fin 2014 sur GPS et SIG. Responsable thématique : André Gavaland; Coordonnateurs : André Gavaland et Laurent Burnel Rédacteurs associés : Denis Baudet, Vladimir Goutiers, Piscilla Note Secrétaire de Rédaction : Dominique Montagu-Ledoux Rédacteur en Chef : Michel Bariteau; Directeur de la Publication : Gérard Jacquin

Recrutement « administrateur de données/informaticien » à la FCBN (CDI)

Une offre d’emploi à la FCBN (en CDI), avec une belle composante géomatique et une très très chouette équipe!

Le 22/02/13 17:49, Maëlle Decherf a écrit :

Bonjour,

la Fédération des Conservatoires botaniques nationaux porte et met en oeuvre un système d’information national sur la biodiversité végétale (flore et les végétations-habitats naturels et semi-naturels) et recherche pour ce projet un administrateur de données – informaticien en CDI.
Vous trouverez ci-joint l’offre détaillée et des informations complémentaires sur la FCBN sur son site : www.fcbn.fr.

Pourriez-vous faire circuler largement cette offre dans votre réseau ?
L’échéance pour les candidats est fixée au 22 mars 2013 avec un jury de recrutement dans la 1ère semaine d’avril.

D’avance merci.
Bien cordialement,

Maëlle DECHERF

Chargée de projets et de coordination
Système d’information et géomatique

Fédération des Conservatoires botaniques nationaux

18 rue Beaumarchais – BP 87

93511 MONTREUIL-SOUS-BOIS CEDEX

ligne directe : +33 (0)1 80 89 70 03

standard : +33 (0)1 80 89 70 00

mail : maelle.decherf@fcbn.fr
nouveau site Internet : www.fcbn.fr

Offre de stage (6 mois) – Cirad – La Réunion

Modélisation du rendement de parcelles de canne à sucre par classificateur supervisé « Séparateur à Vaste Marge »

Contexte

Largement exploitée à la Réunion (plus de 50% de la surface agricole de l’île), la canne à sucre est profondément ancrée dans le paysage socioculturel réunionnais. La prévision de rendement de canne à sucre est une étape cruciale dans l’organisation et la rentabilité de l’ensemble de la chaine de production de sucre. Les contraintes économiques, environnementales, règlementaires obligent les acteurs agricoles à résoudre des systèmes de production sous contraintes de plus en plus complexes, dont la résolution passe par le recours à des modèles et des techniques numériques avancées.

Pour cela nous devons disposer d’un modèle de production de canne à sucre à l’échelle de la parcelle agricole aisément intégrable dans des outils d’aide à la décision.

Description du stage

Le/la stagiaire devra développer un modèle d’estimation du rendement agricole des parcelles de canne à sucre à partir de données multi-sources et multi-formats (images satellites, bases de données relationnelles, SIG, simulations de croissance..). Il devra procéder à la construction de la base d’apprentissage (extraction,  analyses géostatistiques, requêtes spatiales,..) et réaliser les prétraitements nécessaires (nettoyage/filtrage, contrôles qualité).

Il/elle construira un classificateur supervisé de type SVM de façon à prédire le rendement en canne avec une fiabilité satisfaisante.

Il/elle évaluera celui-ci à différentes échelles géographiques (parcelle, centre de réception, sucrerie, île)

Profil souhaité

Bac + 5, Géomaticien

Bonne aptitude à la modélisation
Goût pour les mathématiques et le traitement numérique de l’information

Expérience des données de télédétection

Familier de l’extraction de données dans des bases relationnelles et géographiques.

Capacités d’initiatives, qualités rédactionnelles

Conditions

Période de stage : 2013, durée de 5 mois minimum

Indemnité de stage : 420 Euros/mois + tickets restaurants + vol A/R depuis la métropole + logement à loyer très modéré (45€/mois).

Stage basé à Saint Pierre de La Réunion.

Renseignements sur le stage

Julien MOREL

CIRAD, UR « systèmes de culture annuelles », Equipe ARTISTS

Station Ligne Paradis – 7, chemin de l’IRAT

97410 Saint-Pierre – Réunion

tel: 02 62 49 92 98

julien.morel@cirad.fr

3LIZ a un nouveau site internet

3LIZ est une société créée en 2005 par un ancien agroTIC.

Elle apporte des solutions pour répondre aux problématiques géomatiques à l’aide de technologies Open Source.

Elle a un nouveau site internet qui présente ses activités de manière plus claire et plus fluide. A consulter ici si vous ne connaissez pas.