Data-visualisation : lancement du premier concours de visualisation des données sur les pesticides dans les eaux souterraines

Le Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer a annoncé le 7 décembre 2016 le lancement d’un concours de data-visualisation. Ce concours se place en réponse aux engagements du Sommet de la terre de Rio en 1992, où l’information environnementale a été déclarée comme un axe prioritaire de la politique environnementale française.

Aujourd’hui le ministère a à sa disposition un réseau de près de 2200 stations de surveillances des nappes souterraines sur le territoire français (métropole et outre-mer). Et il publie déjà régulièrement les informations sur la contamination des eaux souterraines sur le site internet de son service statistique (http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/accueil.html). Actuellement ses données sont représentées sur des tableaux récapitulatifs, et des cartes nationales de contamination et de respect des normes.

Le but de ce concours de data-visualisation est donc de faire émerger des outils innovants pour mieux visualiser les informations sur la présence de pesticides dans les eaux souterraines afin de simplifier la diffusion et la compréhension de l’information et des enjeux associés.

Le concours

Le lancement officiel du concours sera le 15 décembre 2016, mais les inscriptions seront encore ouvertes jusqu’au 16 janvier 2017 et la participation au concours est ouverte à toutes les personnes ayant un profil de Datascientist, Statisticien, Développeur, Designer ou Graphiste. À noter aussi que la participation peu aussi bien être individuel ou en équipe (sans limite du nombre de membres).

Il est donc attendu que les participants proposent des outils innovants sur le thème souhaité dans le cadre des données sur les pesticides dans les eaux souterraines mises à disposition. Le ministère a néanmoins émis 5 thèmes important et qui peuvent être sujet de ces innovations :

Thème n°1 : visualiser les niveaux de contamination des différentes masses d’eau souterraine (concentration des pesticides, nombre de pesticides détectés, famille de pesticides présentes, positionnement par rapport aux normes, approches 3D, …) ;

Thème n°2 : visualiser le suivi de l’évolution de la contamination des nappes souterraines, et notamment mettre en évidence de l’apparition de nouvelles familles de pesticides ;

Thème n°3 : visualiser de manière interactive la présence des différentes catégories de pesticides : herbicides, insecticides, fongicides, etc. ;

Thème n°4 : visualiser les pesticides les plus fréquemment rencontrés ;

Thème n°5 : fournir des informations interactives sur les caractéristiques des pesticides.

Le concours est divisé en 2 phases de sélection des projets, avec une première sélection au 8 février 2017 des 8 lauréats retenus pour la suite, et le classement final et la remise des prix aux lauréats le 16 février 2017.

Les trois premières places se verront remettre des dotations (de respectivement 6000€, 3000€ et 1000€) et surtout les 8 lauréats auront la possibilité d’être hébergés pendant 6 à 12 mois dans l’incubateur du ministère à Orléans, le DataCenter GreenTech verte.


Pour en savoir plus sur le concours :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/Concours-de-data-visualisation-sur.html

Offre de stage AgroTIC – SCA ARTERRIS

Le Groupe Arterris a publié une offre de stage pour un AgroTIC au sein de la filiale Arterris Innovation :

Pour participer à la définition du nouveau modèle agronomique, ARTERRIS participe au projet national PIXAE fondé sur le partage de bonnes pratiques et les retours d’expériences. Dans ce cadre, la coopérative agricole a créée en Octobre 2015 son Club d’agriculteurs dédié à l’Agronomie et à l’Agriculture de Précision, afin de co-construire des solutions innovantes qui soient les plus adaptées aux besoins des agriculteurs.

Ce « Club PIXAE ARTERRIS » compte 18 adhérents représentatifs du territoire de la coopérative. L’action de la seconde année va consister à expérimenter la « Modulation de la densité de semis en Céréales à Paille ». Dès l’Automne 2016, l’objectif est de mettre en place des essais afin de rechercher la densité de semis optimale en fonction du potentiel de sol.

Dans le cadre de ce Club PIXAE, vous êtes chargé(e) d’accompagner les animateurs dans leurs missions, de veille scientifique et technique, de suivi terrain et d’analyse des résultats :
– Bibliographie sur les densités de semis optimales en Céréales à Paille (CAP) et sur les outils innovants de détermination du potentiel des sols ;
– Caractérisation d’OAD de modulation de la densité de semis en vue de la construction d’un nouveau service d’agriculture de précision ;
– Suivi des essais chez les agriculteurs PIXAE et sur les plateformes de la coopérative (comptage du nombre de talle, notation maladies, mesure rendement et qualité…) ;
– Analyse et synthèse des essais (Synthèse provisoire en Juillet, Synthèse finale en Septembre).

Profil recherché

Vous êtes en dernière année d’école d’Ingénieur Agronome, de préférence avec une spécialité AgroTIC – Technologies de l’information et de la communication. Vous avez le sens du terrain, un esprit de synthèse et d’analyse, une réelle aptitude au travail en équipe. Vous êtes organisé, autonome, rigoureux et motivé et avez un réel intérêt pour le milieu agricole et l’agriculture de précision. Permis B indispensable.

Détails de l’offre
Durée du contrat :

6 mois
Date d’embauche prévue :

Mars à Août ou Avril à Septembre
Rémunération :

Indemnité légale de stage
Adresse :

Basé à Toulouse et suivi terrain sur le territoire ARTERRIS

L’offre est consultable à cette adresse :

http://arterris-recrute.fr/nous-rejoindre/un-stagiaire-ingenieur-agronome-hf-2/

———
PS : Si vous avez des questions sur l’entreprise, n’hésitez pas à me contacter ! (martinez.matthias34@gmail.com)

ACTA : Livre blanc sur l’accès aux données en agriculture

 

L’ACTA vient d’annoncer la publication d’un livre blanc : “L’accès aux données pour la recherche et l’innovation en agriculture

Comment améliorer l’accès aux données agricoles par les organismes de recherche, au bénéfice des agriculteurs?
« Dans ce livre blanc, les animateurs du Réseau Numérique & Agriculture ACTA, François Brun de l’ACTA – Les Instituts Techniques Agricoles, Sylvain Gallot de l’ITAVI, l’Institut technique des filières avicole, cunicole et piscicole et Mehdi Siné d’ARVALIS-Institut du végétal, analysent la problématique liée à l’explosion et à la captation des big data agricoles. Ils proposent au travers dix recommandations, 3 axes clés d’amélioration : Innover, fluidifier, rassurer« .

Consultez le livre blanc ici : http://www.acta.asso.fr/numerique/

acta-livre-blanc

23 au 25 sept : concours Agreen startup organisé par @champspossible

agreen startupL’association « les champs du possible » organise pendant le festival Futur en Beauce, du 23 au 25 septembre 2016, le concours Agreen startup : plusieurs équipes mixtes en compétences vont travailler pendant 48 heures, avec les conseils de mentors, sur des projets innovants en lien avec l’agriculture.

Les équipes présenteront les résultats de leurs travaux à un jury de professionnels qui récompensera les présentations les plus convaincantes.

Concours ouvert du vendredi soir au dimanche soir (hébergement et repas offerts).

Toutes les infos ici : http://campusleschampsdupossible.com/nos-evenements/agreen-startup

#ActInSpace, le hackathon sur les technologies spatiales

#ActInSpace est un concours organisé par le CNES (Centre national d’études spatiales), l’ESA(Agence spatiale européenne), et l’ESA BIC Sud France autour des sciences, du spatial et du transfert de technologie, en France et en Europe.

Cet évènement, ouvert à tous, rassemblera le temps d’un week-end créateurs d’entreprise, étudiants, entrepreneurs, développeurs, usagers, créatifs, demandeurs d’emplois, retraités, … 

Le but est de constituer des équipes de 2 à 5 personnes et de résoudre en 24h un des défis proposés par les organisateurs portant sur l’utilisation de technologies du spatial dans la vie de tous les jours. Les équipes gagnantes accèderont à la finale nationale et internationale. Les projets réalisés seront soutenus par la suite, via les ESA BIC et les incubateurs partenaires pour favoriser l’émergence de nouvelles start-up.

Toutes les infos sur : http://www.actinspace.org/fr/presentation/presentation-generale

actinspace

Inventez l’agriculture du futur : AgriOpenPitch le 10 février !

Le Campus « Les Champs du Possible » vous propose de participer à une soirée  pour découvrir les idées d’aujourd’hui, les projets de demain dans le domaine de l’agriculture. Il sera possible d’échanger avec des porteurs de projets, des passionnés, des agriculteurs, des professionnels, des futurs clients !

Agri Open pitch est un tremplin destiné à faire connaître son projet, de le confronter une diversité de compétences et de s’entrainer à pitcher en moins de 15 mn.

Entrée libre et gratuite
Mercredi 10 février 2016 à partir de 18h
Campus « Les Champs du Possible »
Route de Courtalain
28200 CHATEAUDUN
Inscription obligatoire : clara.joseph@campusleschampsdupossible.com
06 32 36 36 40

L’agriculture du futur s’invente ici et maintenant !

Stage – Dronysos – Ingénieur viticulture de précision

Présentation

Dronysos est une jeune startup implantée dans le village viticole de Quincy (Cher).

Nous construisons un système web + mobile pour le viticulteur basé sur l’acquisition de données et leur analyse dans le but d’apporter de l’information,  d’optimiser la culture et de gérer les parcelles sur le long terme.

Nous sommes en phase de développement de notre produit. Nous recherchons un étudiant pour nous accompagner sur la prochaine campagne d’essais qui aura lieu d’avril à septembre 2016.

Contexte du projet

Notre produit est basé sur un système d’acquisition de mesures via des drones, des capteurs au sol et des données publiques. A partir de ces données, nous utilisons des algorithmes de traitement et de modélisation pour obtenir des informations utiles que nous mettons à disposition sous la forme d’une interface chiffrée et de recommandations au viticulteur.

Mission

Ton rôle sera de mettre au point les analyses nécessaires pour passer des mesures brutes à une information exploitable par le vigneron. Ce travail devrait être fait en adéquation avec les faisabilités techniques et économiques de mesure, et les besoins concrets du viticulteur.

Système de mesures

  • Définir avec le reste de l’équipe les mesures prises par les drones et les capteurs au sol durant la campagne
  • Définir les modalités de la campagne, fréquence spatiale et temporelle, paramètres extérieurs…
  • Mettre en place et prototyper un système de traitement des mesures
  • Participer à la prise de mesures sur les parcelles locales

Analyses et recommandations

  • Définir les analyses pertinentes dans un esprit de co-conception avec les chefs d’exploitation partenaires
  • Concevoir et développer les outils d’analyse et leur intégration dans le système
  • Participer à la conception des outils client (interface web et mobile)

Profil recherché

  • Formation ingénieur Bac+5, avec un focus en agronomie/agriculture
  • Bonnes connaissances en programmation (prise de mesures, traitement de données, modélisation)
  • Intérêt pour la viticulture
  • Gout pour la technologie, envie de travailler dans l’innovation

 

  • Travail en équipe en mode projet
  • Autonomie et prise de recul

 

  • Déplacements fréquents locaux à prévoir pour les prises de mesures
  • Permis B

 

  • Durée : d’avril à septembre 2016 – 6 mois
  • Rémunération : 1000€ net / mois

 

Ce stage t’intéresse? envoie ta candidature à dronysos@gmail.com

Les usages des drones dans le développement durable

Le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie (MEDDE) a publié le 30 septembre dernier un rapport réalisé par le commissariat général au développement durable (CGDD) et concernant les différents usages des drones recensés par le ministère : « Les usages de drones existants et potentiels recensés au sein du ministère« .

Cette première publication constituée de fiches décrivant les usages des drones complète le document référence intitulé « Les drones au service du développement durable » (à paraitre).

Chacune des fiches réalise une description complète d’une mission attribuée aux drones : la problématique, le rôle du drone, le matériel utilisé, les avantages, difficultés et risques, et enfin différents contacts, projets ou établissements impliqués dans le cadre de ces missions. Elles sont regroupées en deux catégories : Surveillance – Auscultation – Monitoring de l’environnement (SAM) ou Intervention en période de Risque Majeur (IRM). Voici quelques thèmes abordés : Prélèvements d’échantillons d’eau en milieu côtier et estuarien (SAM), Suivi de la mégafaune dans les aires marines (SAM), Suivi de l’évolution des littoraux sableux (SAM) ou Suivi en temps réel de la propagation des inondations (IRM). Elles ont notamment l’avantage de présenter des utilisations de drones aériens mais également aquatiques.

Ces missions relève des compétences du MEDDE et ne présente donc pas la place des drones en agriculture.

Chaque fiche a été rédigée par un organisme du réseau scientifique et Technique (RST) du ministère en liaison avec le CEREMA-DTerSO et la Direction de la Recherche et de l’Innovation du CGDD.

A voir ici : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Les-usages-de-drones-existants-et.html

CDI interopérabilité SI environnementaux au BRGM

Bonjour à tous,

Une autre offre pour un CDI que nous venons de publier à la Direction des Systèmes d’Information du BRGM.
Son profil est différent de celle publiée en Juin dernier.

Nous ciblons ici une mission plus transversale dans la mise en place de SI Environnementaux.
L’idée est de venir renforcer notre équipe mettant en place de l’interopérabilité (OGC, Inspire, W3C, RDA) quelque soit la thématique concernée : échange de données géologiques, hydrogéologiques, hydro (tout court), sols, risques, environnement urbain/bâti…

Il y aura de l’interaction à prévoir avec les groupes faisant les standards de l’interopérabilité donc la possibilité d’apprendre/appliquer beaucoup mais également de faire avancer le système dans son ensemble. Ceci sans être pour autant lâché en pleine tempête, le BRGM étant déjà reconnu dans ces dynamiques: services web OGC (sensorWeb, coverages, 3D…), standards décrivant les métiers (cf liste plus haut), websémantique.

Comme d’habitude, il s’agit d’un travail à l’interface entre les profils informatique pure et les gens du métier
=> terrain de jeu idéal pour un AgroTIC. On en croise d’ailleurs de temps en temps au détour d’un couloir.

Le lien vers l’offre.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à revenir vers moi : s.grellet@no-spam@brgm.fr

A bientôt
Sylvain

Innov’Action 2015

Innov’Action est organisé par les chambres d’agriculture pour découvrir les pratiques innovantes des agriculteurs.
Plus de 200 portes ouvertes dans 18 régions sont organisées du 1er au 30 juin 2015.

       Les principales dates et sujets
Rendez-vous Agri Smart Tech – le 5 Juin, à Cézais (Vendée)

Plusieurs démonstrations et retours d’expérience sur les drones

  • En viticulture, le 12 juin dans le Bas-Rhin
  • En blé, le 15 juin en Seine-Maritime
  • En maïs, le 18 juin en Ariège

Désherbage robotisé

  • Le 8 juin en Haute-Garonne

De nombreux autres sujets seront traités (plutôt purement agronomiques).

Le programme :
http://www.innovaction-agriculture.fr/les-portes-ouvertes/toutes-les-portes-ouvertes-innovaction/

Le teaser :
http://www.innovaction-agriculture.fr/les-portes-ouvertes/toutes-les-portes-ouvertes-innovaction/