iTK recherche un stagiaire en analyse d’images satellitaires et modélisation agro (vigne)

iTK développe et commercialise l’OAD Vintel, qui permet le suivi en continu du potentiel foliaire grâce au couplage de différents modèles sol-vigne-atmosphère. Dans ce cadre, l’entreprise recherche un stagiaire afin de confronter aux variables simulées par le modèle Vintel un ou plusieurs indicateurs alternatifs de l’état hydrique. L’accent sera mis en priorité sur l’utilisation d’images satellitaires.

Entreprise
itk est une entreprise de recherche et développement qui élabore et commercialise des outils d’aide à la décision (OAD) pour l’agriculture. Parmi ses nombreux outils, Vintel s’adresse aux professionnels du secteur viticole désirant suivre le statut hydrique de la vigne et d’optimiser des apports en eau à l’échelle de parcelles irriguées.

Sujet
Recherche d’alternatives aux mesures de chambre à pression pour l’évaluation d’un OAD destiné au pilotage du statut hydrique de la vigne

Contexte
La connaissance de l’état hydrique de la vigne est une donnée essentielle à la gestion du vignoble tant sur le plan quantitatif (rendement) que qualitatif (type de vin produit, saveur, profil organoleptique). Les viticulteurs disposent de plusieurs leviers leur permettant de gérer l’état hydrique de leurs parcelles, parmi lesquels le choix du matériel végétal (porte-greffe, cépage) et du mode de conduite (enherbement, charge en fruits, mode de palissage, opérations en vert). Selon les contextes législatifs et climatiques, l’irrigation peut représenter un levier supplémentaire (ex : Languedoc), voire indispensable (ex : Californie).

Le potentiel hydrique foliaire est l’un des indicateurs de référence du statut hydrique, mais sa mesure sur le terrain à l’aide d’une chambre à pression pose plusieurs problèmes. Fastidieuse et difficile à mettre en œuvre sur de grandes surfaces, elle est également sujette au biais introduit par l’utilisateur et les conditions atmosphériques lors de l’observation. Dans la pratique, seul un nombre limité de mesures peuvent être réalisées au cours de la saison. Ces contraintes nourrissent une demande croissante d’outils de précision destinés au pilotage hydrique de la vigne.

itk développe et commercialise depuis plusieurs années l’OAD Vintel, qui permet le suivi en continu du potentiel foliaire grâce au couplage de différents modèles sol-vigne-atmosphère. Ces modèles fonctionnent à partir d’un certain nombre de variables d’entrée définies à l’échelle de la parcelle (texture de sol, profondeur racinaire…). Compte-tenu des incertitudes liées à l’estimation de ces variables, des mesures de chambre à pression restent néanmoins nécessaires lors de la première année d’utilisation du logiciel afin de contrôler le bon fonctionnement du modèle et d’ajuster si besoin les valeurs de certaines variables difficiles à estimer sur le terrain.

Dans une optique de commercialisation à plus grande échelle, il apparaît nécessaire de simplifier et accélérer cette phase de contrôle/ajustement du modèle. Plusieurs alternatives à la chambre à pression sont actuellement envisagées telles que l’utilisation d’indices de végétation (ex : NDVI) et/ou de température du couvert (ex : CWSI). Des données de conductance stomatique (mesurée par poromètre), d’humidité du sol (mesurée par sondes capacitives) ou encore de croissance des rameaux (estimée visuellement) pourraient fournir une autre base d’indicateurs. Un travail approfondi est nécessaire pour déterminer dans quelle mesure ces indicateurs alternatifs peuvent ou non être comparés aux variables de sortie du modèle (potentiels foliaires de base et à midi, disponibilité en eau du sol) au cours de la saison.

Objectif général

L’objectif principal est d’élaborer une méthode permettant de confronter aux variables simulées par le modèle (potentiels foliaires, disponibilité en eau du sol, croissance végétative) un ou plusieurs indicateurs alternatifs de l’état hydrique. En fonction des données disponibles, l’accent sera mis en priorité sur l’utilisation d’images satellitaires et l’analyse d’indices de végétation.

Il est précisé que l’objectif de ce stage n’est pas la commercialisation d’une nouvelle fonctionnalité mais bien un travail de prospection sur la possibilité d’intégrer de nouvelles sources d’information à l’OAD Vintel.

Objectifs spécifiques

Elaboration d’un ou plusieurs indicateurs de suivi de l’état hydrique (autres que le potentiel foliaire) pouvant être confrontés aux variables du modèle. Pour l’élaboration de ces indicateurs, plusieurs technologies ou sources d’information pourront être combinées ou mobilisées simultanément.
Traitement des données disponibles et application de l’indicateur retenu sur des parcelles commerciales en Europe (France, Italie) et aux Etats-Unis (Californie).
Conclusions sur les possibilités de simplification et d’accélération du processus de contrôle/ajustement du modèle lors d’une première année d’utilisation.
Conclusions sur les possibilités de spatialisation des informations fournies par l’OAD (passage à une échelle intra-parcellaire).

Conditions
Date : à partir de Janvier 2017

Localisation : Locaux d’iTK près de Montpellier, à Clapiers (proche bus et tramway)

Rémunération : Gratification légale

Dans le cadre de sa politique de diversité et dans le respect de la loi, l’entreprise est ouverte aux candidatures de personnes en situation de handicap.

Profil du candidat recherché : Vous avez un niveau Bac+5 (Master 2 ou école d’ingénieur 3ème année) et montrez un intérêt pour l’agronomie et les nouvelles technologies.

Vous savez être force de proposition et faites preuve d’autonomie sur le plan technique. Vous avez des notions de programmation (Matlab ou autres) et de statistiques, et êtes familier des outils associés aux SIG et au traitement d’images. Idéalement, vous possédez aussi de bonnes connaissances en agronomie et/ou viticulture.

Intégré au sein de l’équipe de modélisation, vous serez en contact régulier avec nos équipes terrain en Europe et aux Etats-Unis. Un goût pour le travail en équipe et un bon niveau d’anglais sont donc demandés.

Toutes les information pour postuler : http://www.itk.fr/poste/master-2-agronomie-modelisation-scientifique/

Mesurer le Leaf Area Index avec un smartphone

Le LAI (Leaf Area Index) est un paramètre biophysique clé utilisé pour déterminer la couverture du feuillage et la croissance des cultures dans beaucoup d’études environnementales ou agronomiques. Il permet entre autres d’estimer le rendement des cultures. La plupart des systèmes de mesure utilisés pour estimer le LAI (LAI-2000, DHP) sont des instruments coûteux, difficilement portables qui nécessitent un entretien et/ou une maintenance importante. Récemment, une application smartphone appelé Pocket LAI a été proposée pour estimer une composante importante du LAI. L’utilisation d’un smartphone pour réaliser ce type de mesure présente de nombreux avantages que nous ne rappellerons pas ici. Il présente toutefois des inconvénients liés à l’utilisation d’une optique qui n’a pas  été conçue pour faire de la métrologie. Une équipe de chercheurs Italo-espagnole s’est donc intéressée à tester l’utilisation de Smartphones et de l’application Pocket LAI dans un cadre scientifique. Pocket LAI a été utilisé au cours d’une saison sur le riz/ Les résultats obtenus ont été comparé à des données de références obtenus avec les capteurs habituellement utilisés pour ce type de recherche. Les résultats montrent que l’estimation d’une composante du LAI peut être estimée de manière correcte avec un smartphone (R2 = 0,95). Cette recherche ouvre des perspectives intéressantes pour rendre accessibles et multiplier à l’échelle d’un territoire la réalisation de mesures de références.

remotesensing-08-00202-ag

 

Campos-Taberner, M., García-Haro, F. J., Confalonieri, R., Martínez, B., Moreno, Á., Sánchez-Ruiz, S., … & Busetto, L. (2016). Multitemporal Monitoring of Plant Area Index in the Valencia Rice District with PocketLAI.Remote Sensing, 8(3), 202.

Offre d’emploi (CDD 12 mois – IRSTEA Montpellier): Chercheur en traitement d’images du signal ou de l’image, ou agronome spécialisé en modélisation agronomique

Type de recrutement:

CDD 12 mois
Début prévu au 1er mars 2016 idéalement
Niveau recherché: diplôme d’ingénieur ou doctorat
Rémunération: entre 2 296,62 € et 2 773,54 € bruts mensuels


Description du poste :

Irstea, institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture est focalisé sur 3 défis sociétaux : la gestion durable des eaux et des territoires, les risques naturels et la qualité environnementale. Bien inséré dans le paysage de la recherche française et européenne, il mène ses recherches en appui aux politiques publiques et en partenariat avec les industriels. Il comprend 1600 personnes sur 9 sites en France.
L’unité mixte de recherche Information, Technologies, Analyse environnementale et Procédés agricoles (ITAP) est spécialisée en Sciences pour l’Ingénieur. Elle mène des recherches sur les technologies et les méthodologies appliquées, avec une expertise forte en instrumentation et en expérimentation de terrain. Le domaine d’application s’élargit de l’agriculture durable à d’autres secteurs de production et services connexes à l’environnement. Vous intégrerez l’équipe COMIC (Capteur Optique pour Milieux Complexe) qui étudie et met au point des systèmes de perception et de décision pour l’agro-environnement, les systèmes de perception mettant en œuvre des capteurs optiques principalement basés sur la spectrométrie et la vision artificielle.
Vous interviendrez dans le cadre du projet CASDAR, qui porte sur la mise au point de méthodes d’analyse, de données et de traitement de l’information pour la transformation de données brutes issues de capteurs en variables physiologiques élaborées, issues du couplage avec des modèles de culture. En partenariat avec les chercheurs et ingénieurs de l’équipe de recherche et les autres partenaires du projet (ITB) vous participerez à la mise en œuvre d’outils de simulation sous Matlab permettant l’accès à des valeurs biochimiques. Vous participerez également au développement d’approches de traitement du signal ou physique (modèle de transfert radiatif, outils chimiométriques) permettant d’accéder de façon pertinente et robuste aux caractéristiques essentielles pour la caractérisation fine de génotypes (variables biochimiques et structurelles de la plante, détection des maladies).


Profil recherché:

Titulaire d’un doctorat ou d’un diplôme d’ingénieur spécialisé dans le traitement du signal et de l’image, ou en informatique, ou en agronomie, vous avez de bonnes connaissances en agronomie et/ou en physique, et en développement informatique. Vous possédez une première expérience et êtes autonome dans l’organisation de votre travail. Vous avez un bon esprit d’analyse.
Pour plus d’infos sur le profil: GORRETTA Nathalie – Ingénieur de Recherche – 04 67 04 63 11 – nathalie.gorretta@irstea.fr


Pour postuler:
Merci d’envoyer CV et lettre de motivation en précisant l’intitulé et la référence du poste à :
GORRETTA Nathalie – Ingénieur de Recherche – 04 67 04 63 11 – nathalie.gorretta@irstea.fr
Pour plus d’infos: www.irstea.fr rubrique « Nous rejoindre »

Vous trouverez cette offre sur ce lien: CDD réf 2016-25-IR-ITAP

Workshop sur « L’accès aux données pour la recherche & innovation »

Le 8 Octobre à Paris.

Organisé avec l’appui du RMT MODELIA, ce workshop a pour objectif de donner un éclairage sur différents points afférents à la question de l’accès aux données et d’élaborer collectivement une première version d’une charte traitant de l’accès aux données pour les activités de recherche et d’innovation (voir le descriptif du projet en pièce jointe).

Pour s’inscrire :

www.modelia.org/moodle/course/view.php?id=69

 

Ingénieur / Docteur en Génie des Procédés Biologiques

Ingénieur / Docteur en Génie des Procédés Biologiques: Développement et Implémentation de solutions de simulation, supervision et diagnostic des unités de méthanisation

Entreprise

La société BioEnTech SAS est un bureau d’étude et une ingénierie des systèmes d’information et de modélisation spécialisée dans la valorisation de la biomasse par méthanisation. BioEnTech vise à commercialiser des produits et des services d’aide à l’exploitation des procédés de méthanisation à forte valeur ajoutée ainsi que des prestations de Bureau d’Etude.

La méthanisation est aujourd’hui en plein essor en Europe, elle représente un procédé de choix pour valoriser énergétiquement de la biomasse et des résidus issus de déchets industriels, urbains ou agricoles. Cependant il s’agit d’un procédé biologique instable et particulièrement sensible aux surcharges. De tels incidents peuvent provoquer l’arrêt du procédé pour plusieurs mois. La multiplication de projets de méthanisation dans des contextes et des échelles plus variés rend plus criant encore le besoin soit d’une expertise local, soit d’outils automatiques pour assurer la supervision et le pilotage du procédé.

Il existe une grande diversité d’applications, de technologies, de contextes industriels et de modes de valorisation associés aux unités de méthanisation. BioEnTech a répondu à cette diversité de contraintes et de moyens en développant la gamme de solutions logicielles MeMo (Methanisation Monitoring) et les services adaptés à chaque catégorie d’application (industrie, agricole, unités collectives, STEP,…). MeMo est capable de suivre l’évolution du procédé, d’estimer les variables non mesurées, de détecter l’état physiologique des populations microbiennes, et de piloter le digesteur ou d’émettre des recommandations à son opérateur. MeMo intègre un service de télégestion qui permet de centraliser les données issues de plusieurs procédés et d’apporter à distance l’expertise nécessaire à la surveillance du procédé.

La gamme MeMo, en garantissant une alimentation optimale et en évitant l’accumulation d’intermédiaires inhibiteurs, permet la détection précoce des dysfonctionnements et l’amélioration des performances énergétiques. La technologie, qui s’appuie sur des savoir-faire et des logiciels développés par l’INRA et l’INRIA permet de simplifier le suivi des unités de méthanisation au quotidien grâce à une protection dynamique, fiable, économique et complémentaire aux mesures et contrôles actuels.

Missions

Vous aurez à développer l’activité de la société avec notamment les missions principales suivantes :

  • L’étude et la supervision d’installation de notre gamme MeMo pour nos clients et prospects

    industriels (IAA, Agro…).

  • Le développement et l’implémentation d’une offre de suivi d’aide à l’exploitation des unités

    de méthanisation,

  • Vous aurez à exploiter les outils de modélisation existants et éventuellement à en

    développer de nouveaux pour le suivi, la simulation, le contrôle et le diagnostic des procédés.

Vous travaillerez en étroite collaboration avec l’équipe fondatrice et avec le LBE et l’ITE de l’INRA à Narbonne. Vous serez préférablement basé à la pépinière d’entreprise Innoveum de Narbonne ou à la pépinière d’entreprise Einstein à Villeurbanne. Votre environnement de travail se partagera entre le LBE, la pépinière d’entreprise et les missions clients. Par ailleurs, des missions à l’étranger seront à prévoir.

Profil

Vous êtes issu(e) d’une école d’ingénieur (type INSA, Agro, génie des procédés, génie énergétique, environnement) ou vous avez un doctorat en Génie des Procédés, et vous souhaitez vous investir dans une start-up à technologie innovante à fort potentiel de développement.

Vous avez une solide expérience en modélisation de procédés biologiques, de préférence appliqué aux domaines de la méthanisation ou du traitement des eaux, et une bonne maîtrise d’outils de programmation mathématique (Matlab, Scilab).

Idéalement vous avez de bonnes capacités de programmation informatique (technologie Web, Java et/ou C++) et des notions d’automatique industrielle (instrumentation, contrôle-commande).

Vous avez le goût du travail en équipe et le sens du contact pour promouvoir au mieux notre système innovant. Vous êtes curieux(se), passionné(e), rigoureux(se). Vous faites preuve tout à la fois d’un esprit critique et de synthèse et d’une grande efficacité dans votre travail. La maîtrise de l’anglais est nécessaire, la maîtrise de l’allemand est un plus.

Type de contrat proposé

CDI.

Candidature

Merci d’envoyer CV et lettre de motivation à l’adresse suivante: info@bioentech.eu Pour toute information, vous pouvez contacter:

Jérémie Miroux: email: jeremie.miroux@bioentech.eu, tel: 06 38 19 51 13

Sujet de thèse ACV – Traitement de données

Voici une offre de thèse, pour candidature et diffusion…

 

————

The Laboratory of environmental biotechnology (LBE – http://www4.montpellier.inra.fr/Narbonne) seeks a PhD candidate (starting start of 2015) in the field of Life Cycle assessment (LCA). The position is hosted in the Elsa group (www.elsa-lca.org where 30 researchers and PhD students are working on LCA) and will be physically on the SupAgro campus, Montpellier, South of France.
This PhD position is a part of GreenAlgoHol project, funded by the French National Research Agency (ANR). The aim of this project is to evaluate the potential of green macro-algae, from biomass cultivation to end-products, as sustainable feedstock for the production of ethanol through glucose fermentation.

In the LCA framework, the Life Cycle Inventory (LCI) allows an assessment of environmental interactions but with several thousands of variables (i.e. environmental flows linked to unitary processes). The life cycle impact assessment (LCIA) allows the interpretation of results by reducing the variable number to a small set of indicators based on environmental impacts or damages. This PhD position will focus on the identification of relevant indicators at the LCIA level to represent the variability of LCI results. The developed approach will be a generic decision support system to make easier accurate environmental assessments based on LCA results and will be illustrated on case studies of the project.

Master degree in process engineering, in chemistry or in environment is mandatory. Skills in LCA, process engineering, modelling, data management, programming language like Matlab and/or statistics are expected. Knowledge of algae and/or bioprocesses is an advantage.

Candidates should send CV and application letter before October 20th to Dr. Arnaud Hélias, Associate professor, Montpellier SupAgro (arnaud.helias@supagro.inra.fr).

Emploi : CDD Farmstar à ARVALIS-Institut du végétal

Je vous transmets une offre de CDD en modélisation sur l’OAD Farmstar : il s’agit d’améliorer le modèle de préconisation du 3ème apport.

Profil recherché : agronome ayant des compétences en traitement de l’information (BDD, statistiques, voire modélisation).
– Idéalement AgroTIC –

Durée : 6 mois, à pourvoir fin septembre.
Lieu : Baziège, au sud de Toulouse

Vous trouverez, ci-joint, les détails de l’offre.

 

Offre CDD6mois 2014 Farmstar QN(1)

Ecotechs 2013

Les données pour l’agriculture et l’environnement – Du capteur à l’indicateur
9-10 octobre 2013, Montoldre (Allier)
Irstea, Centre de Clermont-Ferrand, site de recherche et d’expérimentation de Montoldre avec le soutien du GDR  MAGIS

Programme et inscriptions en ligne sur le site http://ecotechs.irstea.fr/

Inscription jusqu’au 10 septembre 2013

Offre d’emploi : Agronome Modélisateur

Société : ITK à Clapiers

Profil : De formation minimum Bac + 5 en agronomie ou en biologie et de préférence docteur, justifiant d’une première expérience réussie en modélisation des plantes ou des maladies des plantes…

Description : Au sein d’une équipe composée de modélisateurs et d’informaticiens, vous participez à la conception et au développement d’outils d’aide à la décision pour l’agriculture.
Plus particulièrement, vous aurez en charge la modélisation de systèmes biologiques rencontrés en agriculture et interviendrez au niveau de la conception, du codage en langage scientifique, de l’évaluation et de l’optimisation des modèles…

Plus d’informations sur http://itkweb.com/entreprise/recrutements

Offre de stage (6 mois) – Cirad – La Réunion

Modélisation du rendement de parcelles de canne à sucre par classificateur supervisé « Séparateur à Vaste Marge »

Contexte

Largement exploitée à la Réunion (plus de 50% de la surface agricole de l’île), la canne à sucre est profondément ancrée dans le paysage socioculturel réunionnais. La prévision de rendement de canne à sucre est une étape cruciale dans l’organisation et la rentabilité de l’ensemble de la chaine de production de sucre. Les contraintes économiques, environnementales, règlementaires obligent les acteurs agricoles à résoudre des systèmes de production sous contraintes de plus en plus complexes, dont la résolution passe par le recours à des modèles et des techniques numériques avancées.

Pour cela nous devons disposer d’un modèle de production de canne à sucre à l’échelle de la parcelle agricole aisément intégrable dans des outils d’aide à la décision.

Description du stage

Le/la stagiaire devra développer un modèle d’estimation du rendement agricole des parcelles de canne à sucre à partir de données multi-sources et multi-formats (images satellites, bases de données relationnelles, SIG, simulations de croissance..). Il devra procéder à la construction de la base d’apprentissage (extraction,  analyses géostatistiques, requêtes spatiales,..) et réaliser les prétraitements nécessaires (nettoyage/filtrage, contrôles qualité).

Il/elle construira un classificateur supervisé de type SVM de façon à prédire le rendement en canne avec une fiabilité satisfaisante.

Il/elle évaluera celui-ci à différentes échelles géographiques (parcelle, centre de réception, sucrerie, île)

Profil souhaité

Bac + 5, Géomaticien

Bonne aptitude à la modélisation
Goût pour les mathématiques et le traitement numérique de l’information

Expérience des données de télédétection

Familier de l’extraction de données dans des bases relationnelles et géographiques.

Capacités d’initiatives, qualités rédactionnelles

Conditions

Période de stage : 2013, durée de 5 mois minimum

Indemnité de stage : 420 Euros/mois + tickets restaurants + vol A/R depuis la métropole + logement à loyer très modéré (45€/mois).

Stage basé à Saint Pierre de La Réunion.

Renseignements sur le stage

Julien MOREL

CIRAD, UR « systèmes de culture annuelles », Equipe ARTISTS

Station Ligne Paradis – 7, chemin de l’IRAT

97410 Saint-Pierre – Réunion

tel: 02 62 49 92 98

julien.morel@cirad.fr