[Stage 4 mois] Etablissement d’une cartographie fiabilisée des forêts anciennes du Pays de Bitche (Lorraine)

Ce stage vise à réaliser un SIG historique à partir des cartes et plans anciens relatives aux surfaces forestières. Le ou la stagiaire devra comparer les outils et les démarches pour aboutir à un résultat aussi fiable que possible. Les différences entre les sources de données devront être quantifiées : surfaces des forêts, temps d’exploitation, difficultés matérielles ou techniques.

Offre complète : Sujet_stage_OHM_INRA

Une nouvelle fonctionnalité QGis qui pourrait faciliter l’utilisation des données libres

Depuis octobre, la dernière version du logiciel de SIG libre QGIS (2.18) offre la possibilité d’importer un raster au format XYZ. Cette nouvelle fonctionnalité a été présentée par les étudiants de la formation AgroTIC lors de la quatrième édition du séminaire utilisateurs Qgis.

Dans les versions plus anciennes de QGis, les fonds de cartes pouvaient être importés grâce aux plugins OpenLayers ou QuickMapServices … avec quelques mésaventures parfois ! Depuis la version 2.18 du logiciel libre, il est possible d’importer des rasters au format XYZ non plus via un plugin mais en natif, éliminant par la même occasion les problèmes de superposition rencontrés auparavant !

Pour cela, il suffit d’ouvrir dans l’explorateur le widget « Tile Server (XYZ) » et d’établir une « nouvelle connexion » en entrant un URL. Par exemple, pour ouvrir un fond de carte OpenStreetMap, il suffit de rentrer l’URL : http://c.tile.openstreetmap.org/{z}/{x}/{y}.png

A une période où les données ouvertes et libres se démocratisent, cette fonctionnalité promet de faciliter nombre d’utilisations de SIG libres et d’open data.

C’est le cas à Bouake, en Côte d’Ivoire. L’organisation « OSM Côte d’Ivoire » a organisé une formation à la cartographie numérique OSM et géomatique libre en septembre-octobre derniers, réunissant une vingtaine de mappers, dans le cadre du projet OpenStreetMap et géomatique libre en Afrique de l’Ouest. Lors de cette formation est abordée l’utilisation du logiciel QGis comme « outil utilisant des données OSM »mais aussi un mapathon (création de données cartographiques en masse) sur des territoires de Côte d’Ivoire. Une initiative pas isolée, puisque ces projets de collecte de données massive se mettent en place dans le monde entier.

En France, à l’initiative d’OpenStreetMap, le projet BANO avait été lancé en 2014 (Acronyme de : «  Base d’Adresses Nationale Ouverte ») avec pour but une mise à disposition de données en libre accès au format shapefile sur tout le territoire. Contrairement à la BAN (Base Adresse Nationale), BANO intègre des contributions OpenStreetMap et des données opendata diffusées par les collectivités et dénombre aujourd’hui 15 millions d’adresses ! Et pour lister tous les portails d’OpenData, l’entreprise OpenDataSoft  a crée en 2015, le projet « Open Data Inception , un site qui regroupe plus de 2000 portails Open Data dans le monde.

Une bonne nouvelle pour les utilisateurs de SIG libres… A vos données !

Sources :

https://www.qgis.org/fr/site/forusers/visualchangelog218/index.html#map-composer

http://openstreetmapmali.org/2016/10/formation-a-cartographie-numerique-osm-geomatique-libre-30-septembre-23-octobre-2016-a-bouake/

http://veillecarto2-0.fr/uncategorized/donnees-cartographiques-ouvertes/projet-bano-dopen-street-map/

http://veillecarto2-0.fr/uncategorized/donnees-cartographiques-ouvertes/open-data-inception/

https://opendatainception.io/

 

Séminaire utilisateurs QGIS 2016 : appel à Contribution

Le Séminaire QGIS du 1 et 2 Décembre se déroulera sur le thème

« QGIS, un outil adapté à mon métier »

Si vous souhaitez intervenir sur ce sujet, nous vous invitons à vous inscrire sur cet appel à contribution.


afficheqgisuser2016frsmall-01

Rencontres des dynamiques régionales en information géographique organisées par l’AFIGEO

afigeo

Organisée par l’AFIGEO, la prochaine édition des Rencontres des dynamiques régionales en information géographique sera accueillie par GEOPAL, la plateforme d’animation territoriale de référence en Pays de la Loire.
Ces rencontres seront dédiées à « La Géomatique au service de l’intelligence territoriale ».

Toutes les informations à l’adresse suivante : http://www.geopal.org/accueil/reseaux/rencontres_afigeo_2016/programme

 

Offre de thèses en SIG : 2 contrats de 3 ans

Deux offres de thèses sont à pourvoir au Laboratoire d’Informatique de Grenoble, dans le domaine de la géomatique. Ne s’appliquant pas directement aux données agricoles, elles peuvent cependant permettre aux candidats de développer leurs compétences en analyse spatiale, qui pourraient ensuite s’appliquer à des sujets tels que le suivi de populations animales ou l’analyse de l’évolution du rendement ou de la qualité pédologique des parcelles.

NB: La deadline de soumission des candidatures est le 18 juillet (date repoussée par rapport au texte des annonces)

 

– Développement d’un environnement de géovisualisation pour faciliter l’analyse des mobilités des individus dans un contexte urbain

http://www.liglab.fr/emplois/offres/environnement-laide-a-lanalyse-geovisuelle-donnees-spatio-temporelles-mobilite

 

– Analyse de la répartition spatiale des dialectes anciens en France Métropolitaine, à partir des données de l’Atlas Linguistique de France de 1902

http://www.liglab.fr/emplois/offres/geovisualisation-et-analyse-spatiale-exploratoire-lextraction-connaissances-en

Foss4Gfr 2016

Le FOSS4G-fr 2016 est un événement dédié à la géomatique Open Source et aux données géographiques libres, organisé par l’association OSGeo-fr. Il aura lieu du 10 au 12 mai 2016 à l’ENSG (École Nationale des Sciences Géographiques) à Marne-la-Vallée, France.

Cet événement comprend deux jours de conférences précédés d’une journée de workshops. Il vous permettra de découvrir les dernières tendances et technologies du domaine, ainsi que certaines de leurs applications concrètes.

Cet événement s’adresse tant aux utilisateurs qu’aux développeurs d’outils géomatiques Open Source. Retrouvez plus d’informations sur le site de l’événement: http://foss4g.osgeo.fr.

GeoFIS un logiciel open source pour pré-traiter et mettre en forme des données à haute résolution spatiale

geofis

 

A l’occasion de la sortie d’une version Linux de GeoFIS, un billet pour mettre en lumière cette plateforme logicielle. GeoFIS est une plateforme logicielle libre et open source. Elle a pour vocation de transférer les résultats méthodologiques produits par les UMR ITAP et Mistea dans le domaine du traitement de l’information spatialisée. A travers GeoFIS, l’objectif est de proposer une plateforme simple et évolutive qui permet d’introduire de nouvelles fonctionnalités en matière de traitement de données spatialisées. GeoFIS est très complémentaire des Systèmes d’information Géographique classiques. Son objectif reste de proposer une plateforme légère avec une interface simple, utilisable par des professionnels ou des étudiants pour des applications spécifiques, principalement dans le domaine de l’agriculture de précision. A terme, les fonctionnalités développées dans le cadre du projet GeoFIS pourront être intégrées dans des logiciels de SIG (QGIS) sous forme de plugins.

Les fonctionnalités principales de GeoFIS : importation de données géoreférencées en différents formats, fonctions statistiques spécialisées, superposition de couches d’information brutes et calculées, visualisation de cartes, permettent un usage facilité pour des applications métiers dans le domaine de l’agriculture mais aussi en enseignement. Une présentation en ligne permet de visualiser les fonctionnalités de ce logiciel.

Présentation en ligne de GeoFIS (présentation avec vidéo, pensez à cliquer sur les videos) : https://prezi.com/8f4gifhshycl/geofis/

Le lien de téléchargement du setup d’installation Windows (32 bits et 64 bits) de GeoFIS: https://mulcyber.toulouse.inra.fr/frs/download.php/1383/geofis-1.0-SNAPSHOT-setup.exe

Procédure pour installer la version Linux: Procédure pour installer la version Linux de GeoFIS

 

GPS et SIG pour l’expérimentation : les cahiers techniques de l’INRA

L’INRA a mis en ligne un numéro thématique sur l’utilisation des GPS et des SIG pour l’expérimentation. Un ensemble de documents et de ressources qui font le point sur :

- le GPS et les corrections du signal,

- le SIG et ses principes,

- le SIG nomade,

- l’utilisation du satellite et du drone pour l’agriculture, etc.

Un ensemble de documents particulièrement complets et intéressants.

GPS et SIG. Pour la conduite de dispositifs expérimentaux. Vers l’émergence de la communauté métier « GéoExpé »

Numéro thématique publié fin 2014 sur GPS et SIG. Responsable thématique : André Gavaland; Coordonnateurs : André Gavaland et Laurent Burnel Rédacteurs associés : Denis Baudet, Vladimir Goutiers, Piscilla Note Secrétaire de Rédaction : Dominique Montagu-Ledoux Rédacteur en Chef : Michel Bariteau; Directeur de la Publication : Gérard Jacquin

Ekylibre ERP avance

Une journée de rencontre de la communauté autour du projet Ekylibre est organisée le Samedi 06/12/2014 à partir de 9H30 au 4 rue Eugène et Marc Dulout à PESSAC (33).

Pour ceux qui n’ont pas encore entendu parlé de ce projet, il s’agit d’un logiciel libre de gestion intégré en mode Web.
Un des objectifs de ce projet était de créer un système d’information « agricole » simple et complet uniquement basé sur des briques libres.

EkylibreERP

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus ou qui souhaitent contribuer, vous pouvez vous inscrire via le lien ci-dessous.

Invitation Contributeurs

 

Formation continue en viticulture de précision

logos viticulture de precision

Sur une demande de l’institut régional de la vigne de Sicile, nous avons réalisé du 7 au 11 juillet dernier une formation sur la viticulture de précision à destination des professionnels. Cette formation d’une semaine qui mixait apports théoriques, travaux pratiques et terrain s’est déroulée dans la région de Marsala en Sicile.

Le contenu de la formation portait principalement sur la géolocalisation (GPS, smartphones, géodésie), les Systèmes d’Information Géographiques et la télédétection. Ces concepts et ces outils ont été abordés au travers de présentations d’exemples et de partages d’expériences autour de la viticulture de précision.

 

Cette formation à destination de professionnels de la filière a été une riche expérience qui en appelle d’autres. Le 18 Novembre prochain aura d’ailleurs lieu une journée sur le même thème organisée avec les techniciens d’InterLoire.

Enfin, merci à Roberta Triolo qui a été notre traductrice durant cette semaine.