AgroTIC : Qui sommes-nous ?

Notre histoire

Depuis plus de 20 ans, nous formons des ingénieurs à double compétence : agronomique et numérique.
 
N ous formons des ingénieurs à l’interface entre agriculture et numérique. La formation AgroTIC s’est appuyée dès le début sur les compétences complémentaires de nos deux écoles : Bordeaux Sciences Agro et Montpellier SupAgro.

La formation était initialement positionnée sur l’informatique, dont c’était le plein essor au milieu des années 1990, appliquée à l’agriculture. L’émergence du GPS et de l’agriculture de précision à la fin de cette décennie a très vite donné une vision plus large à la formation. Agrotique (agro + informatique) est devenue AgroTIC (Technologies de l’Information et de la Communication). On parlait alors de Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) puis seulement de TIC et, plus récemment, le terme "Numérique" s'est imposé .
 

Notre ambition

 
Anticiper et répondre aux attentes du monde professionnel.
Le domaine du numérique en agriculture évolue très rapidement et notre histoire sémantique en témoigne. Les contenus de formation ont également beaucoup évolué au cours de ces 25 dernières années. Certains modules de formation sont apparus, d’autres ont été modifiés et d’autres encore ont totalement disparus.

Notre ambition est de former des ingénieurs agronomes dont les compétences correspondent aux attentes du monde professionnel et leur permettent d’assurer un rôle d’interface entre agriculture/environnement et numérique.

Pour cela, il nous semble indispensable que les liens entre AgroTIC et le monde professionnel soient forts et fréquents. La formation AgroTIC et tous les dispositifs qui s’y adossent ont ainsi été conçus pour renforcer et équilibrer au maximum ces liens.

Notre projet

Créer une passerelle entre monde académique et monde de l'entreprise.
Pour être la plus professionnalisante possible, nous pensons que la formation AgroTIC doit s’inscrire dans un dispositif cohérent qui englobe la recherche, la formation et le transfert. Les entreprises trouvent leur place dans ce dispositif au travers des interactions qu’elles ont avec les étudiants, avec les chercheurs mais aussi entre elles. La recherche s’appuie sur ce dispositif pour faire émerger des questions de recherche en lien avec des attentes de la profession. Enfin et surtout, le dispositif permet aux étudiants de mener des projets de formation en lien avec des problématiques réelles, de suivre le cursus en alternance, et in fine de s’insérer au mieux sur le marché de l’emploi. La formation AgroTIC est au centre de ce dispositif qui s’appuie sur plusieurs unités de recherches (IMS et ITAP), une chaire d’entreprises, deux domaines agricoles (le mas numérique et le digilab vitivini) et un dispositif dédié au transfert (AgroTIC Services).
 

Notre équipe

 
La complémentarité de deux établissements d'enseignement supérieur et de recherche en agronomie.
Notre équipe est répartie en deux pôles, l’un à Bordeaux et l’autre à Montpellier. Elle est composée d’enseignants chercheurs (agriculture/viticulture de précision, télédétection et analyse d'images, capteurs et réseaux de capteurs, informatique, etc.) et d’ingénieurs qui portent les différents projets du dispositif. De nombreux intervenants de la communauté professionnelle viennent également partager leurs compétences et leur expérience avec les étudiants et les membres de l'équipe.